Camerounactuel

CAN 2021 : les Lions indomptables prêts à bouffer de l’Antilope

Pays hôte, le Cameroun affronte ce jour la sélection de l’Ethiopie pour le compte de la deuxième journée des matches de poule dans le Groupe A. Vincent Aboubakar et ses camarades ont besoin d’une victoire pour accéder au second tour, tandis que l’Ethiopie jure de dompter les Lions pour se relancer dans cette compétition.

Une victoire suffit aux Lions indomptables pour valider le ticket pour le second tour. Remporter le match de cet après- midi face aux Antilopes d’Ethiopie, permettrait à la sélection nationale fanion d’éviter de se mettre sous pression et retomber dans les calculs et autres conjectures lors de la dernière journée de groupe face à sa bête noire, le Cap-Vert.

Les poulains de Toni Conceçao sont donc à 90 minutes d’une place en 1/8 de finales de leur Can à domicile. Pour réaliser cet exploit, il faudra se défaire d’une équipe qui n’entend pas jouer les figurants quoi- qu’après avoir plié l’échine face aux Requins bleus lors de la première journée (0-1).

A la veille de cette rencontre déterminante pour les deux formations, les acteurs étaient face à la presse hier mercredi 12 janvier 2022 au complexe d’Olembe site de la poule A.Pour le sélectionneur des Lions indomptables, il est temps de changer ses plans face à son adversaire du jour.

Conscient que son fameux 3-5-2 sur lequel il a jeté son dévolu face au Burkina Faso dimanche dernier n’est plus d’actualité, le technicien portugais envisage un nouveau dispositif tactique qui lui permettra de densifier la défense centrale confiée à la paire Ngadeu-Onguéné et créer le surnombre au milieu de terrain.

S’il est vrai que le plus important c’est de gagner la bataille du milieu du terrain, il faudra éviter de subir une nouvelle fois, la domination outrageuse de l’adversaire.

« Le Cameroun peut compter sur certains joueurs qui étaient indisponibles lors de la première journée. Privé de Martin Hongla malade et Jean Junior Onana blessé lors de la première journée, l’ensemble de mon effectif pour cette deuxième sortie est de retour de blessure musculaire ». Côté Covid-19, pas d’inquiétude. « Aucun joueur n’a été testé positif », a-t-il rassuré.

Aboubakar, l’atout numéro 1

A le croire, le statut de pays hôte est à défendre avec toutes ses armes. Quoique la première sortie des favoris de la compétition laisse songeur.

« C’était difficile pour nous, comme pour les autres. On l’a vu avec les pays tels :le Sénégal et l’Algérie. C’est logique pour un début de tournoi. On sait ce que signifie la charge émotionnelle que représente un match d’ouverture pour le peuple camerounais et donc pour les joueurs. Et cela a rendu cette rencontre assez difficile », tente-t-il de justifier la physionomie du premier match face aux Etalons.

« Je ne pense pas que le fait de jouer devant notre public est un inconvénient, c’était un match de football avec ses difficultés. Nous n’étions pas crispés ; on a su montrer notre caractère », relativise-t-il.

Et pour conclure, Conceçao a déclaré qu’il compte incontestablement sur son capitaine, auteur du doublé dimanche dernier. « Abou a beaucoup d’expérience de cette compétition », souligne le sélectionneur qui rappelle avec beaucoup d’émotion le magnifique but de ce dernier inscrit lors de la finale entre le Cameroun et les Pharaons d’Egypte en finale de la Can 2017 au Gabon. Les Antilopes sont prévenues !

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles