Camerounactuel

Opinion : le Mrc, une forêt d’intellectuels

De jeunes filles et garçons calés dans tous les domaines du savoir : Sciences politiques, droit, ingénierie, médecine, intelligence économique, économie, commerçants, maçons, plombiers, informaticiens, économétrie mathématiciens, physiciens, pharmaciens, architectes, enseignants, journalistes, avocats etc. Ils sont au Cameroun et partout dans le monde. Un gisement d’idées et d’énergie pour transformer le Cameroun et le hisser parmi les plus grandes économies d’Afrique.

Je ne sais pas pourquoi le régime persécute ce parti et ses militants. C’est tellement injuste.

C’est intriguant. D’autant intriguant que le régime-rpdc de Yaoundé est essoufflé et en panne d’idées pour relever les défis qui s’imposent au Cameroun aujourd’hui. Pour bien comprendre, il faut réaliser que le stade d’Olembe de Yaoundé n’est toujours pas achevé 14 ans après le début de sa construction. 14 ans pour construire un stade qui se construit ailleurs en 4 ans !!!

Alors, quand on ne peut pas construire un petit stade de 60mille places, c’est tout un pays qu’on peut construire ?

A un moment il faut savoir passer la main pour éviter le ridicule. Les arrestations des militants du mrc ne peuvent pas couvrir cette imposture. Ces arrestations ne répondent à aucun besoin et ne résolvent aucun problème dans notre pays puisqu’il s’agit d’arrestations arbitraires.

Puisque les arrestations de ces militants sont arbitraires et n’ont résolu aucun des problèmes qui se posent dans le quotidien des Camerounais, il faut les libérer .

Puisque depuis qu’ils sont en prison, les Camerounais sont toujours pauvres et que les fonctionnaires ont toujours un salaire de misère, il faut les libérer.

Puisque les militants du rdpc sont toujours de grands détourneurs de fonds publics et qu’ils le demeurent depuis l’arrestations des militants du Mrc , il faut les libérer.

Il faut les libérer parce qu’ils n’ont fait du mal à personne.

Il faut les libérer parce que c’est tellement injuste d’arrêter des gens parce qu’ils réfléchissent différemment en proposant des solutions alternatives aux problèmes de leur pays.

Il faut les libérer pour vous soulager du poids de cette haine qui est visible dans vos regards et qui est effrayant pour nous qui regardons de loin et croyons a l’avènement d’une société de justice et de paix au Cameroun.

Il se trouve justement que vous parlez beaucoup de la paix au Cameroun en oubliant étonnamment ce qui en constituent colonne vertébrale. La justice et la liberté.

Sinon dites donc, sauf à penser que le peuple Camerounais est un peuple de moutons, comment voulez-vous qu’on vous prenne au sérieux dans votre prétention de construire la paix avec tant d’injustices voulues ? L’injustice n’est-elle plus le pire ennemi de la paix ?

C’est Jean Marie Adiaffi qui a su le mieux répondre à ces questions dans son livre intitulé « Les naufragés de l’intelligence » paru aux éditions CEDA en 2000 quand il a écrit :

« Qui veut accomplir une oeuvre de paix et n’accomplit pas une oeuvre de justice et de liberté doit craindre l’illusion de mettre dans ses sillons des braises ardentes à la place de graines ».

Arlette Framboise Doumbe Ding

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi