Camerounactuel

Jean Pierre Bekolo : « dans l’évangile selon Macron, si vous n’avez pas connu une chose, elle n’existe pas »

Le cinéaste vient de poster un message sur sa page Facebook à la veille de l’arrivée du président français à Yaoundé. Pour Jean Pierre Bekolo, des questions essentielles doivent être posées à Emmanuel Macron.

Lire la tribune de Jean Pierre Bekolo :

EMBROUILLEZ MACRON !

En 2017, Macron pris à partie sur l’histoire algérienne par un jeune lui dit « Mais vous, vous n’avez pas connu la colonisation ! Qu’est-ce que vous venez m’embrouiller avec ça ». Tout comme le parti du président Biya, le RDPC, invite ses militants du Mfoundi à se mobiliser pour ovationner le président français moyennant un budget de 10 millions de francs à partager, moi j’invite les Camerounais à se mobiliser pour embrouiller Macron lors de sa visite au Cameroun qui commence lundi prochain.

Pour l’embrouiller, commencez par lui demander pourquoi il célèbre le 14 juillet, la fête nationale de la prise de la Bastille, un événement emblématique de la Révolution française de 1789, il y était ? Embrouille garantie ! Dans l’évangile selon Macron, si vous n’avez pas connu une chose, elle n’existe pas.

Pour embrouiller Macron, dites-lui que la relation entre la France et le Cameroun est comme celle d’un braqueur qui entre chez vous. Face à une telle situation, il n’y a, comme entre l’Ukraine et la Russie, qu’une seule alternative, éliminer le braqueur par tous les moyens. Ce que le monde occidental soutient en Ukraine, et le braqueur pour nous, c’était la France.

La brutalité avec laquelle la France a réprimé les Camerounais qui se sont soulevés comme les Ukrainiens aujourd’hui rend les Russes très sympathiques à nos yeux. On parle de plus de 400 000 tués, d’armes chimiques, d’assassinats de dirigeants, de têtes coupées, d’incendies, de corps jetés du haut des falaises…. L’horreur !

Mais la véritable horreur c’est le projet du général de Gaulle assisté de Jacques Foccart du grand remplacement, le projet qui consistait à fabriquer artificiellement une élite fantoche qui ne voulait déjà pas de l’indépendance et donc acceptait la dépendance pour prendre les rênes de nos républiques fantoches dites « bannières » qui perdurent et où être au pouvoir se résumait dans l’article 2, aux petits privilèges  » l’intéressé aura droit aux avantages de toute nature prévus par la réglementation en vigueur « .

Le braqueur pouvait donc s’asseoir à la table de notre maison et imaginer avec nous des projets futurs dans le cadre d’une coopération bilatérale pour le développement de l’Afrique… bla… bla… bla… et cela dure depuis des décennies…jusqu’à l’arrivée de Macron.

Ce qu’il faut retenir, c’est que la France a mis un coup d’arrêt violent à l’un des plus beaux projets africains pensé par des Africains, réalisé par des Africains pour des Africains. Ce projet était l’UPC. L’UPC a œuvré pour toutes les révolutions africaines dont celle de l’ANC de Mandela en Afrique du Sud.

Le Cameroun n’a pas besoin de tous ces projets imaginés de l’extérieur et en plus par ceux qui ont détruit le plus beau rêve de l’Afrique, l’UPC. Le Cameroun n’a besoin que d’une seule chose, reprendre son projet. C’est ce que les Camerounais doivent exiger de Macron. Embrouille assurée!

Jean Pierre Bekolo

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi