Camerounactuel

Christelle Fianga Cynthia : le symptôme d’un manque de repères ?

Christelle Fianga Cynthia.
La vingtaine à peine Sonnée et déjà amatrice de sextapes virales.
La nuance ici c’est que la concernée les posterait elle-même.
Objectif:  »buzzer » au max et à tous les prix. Objectif visiblement atteint: depuis quelques semaines, il n’y en a plus que pour elle sur le 6e continent et d’ailleurs, une interview ou deux en  »prime time » sur des chaînes locales, seraient en projet…Eh ben!

Et comme d’habitude, cette même société qui célèbre l’écart, promeut la facilité et barre la voie aux plus méritants… joue les offusqués.
On n’est pas un peu hypocrites dites-moi?

Au final, assumons notre positionnement : nous avons nous-mêmes choisi nos modèles. Il ny’en a pas beaucoup qui excellent dans le culte de l’effort.

En effet, beaucoup énoncent des chiffres d’affaires anormalement renversants, pour des entreprises qu’on ne demande qu’à voir. Roulent carrosses du jour au lendemain et accèdent à des postes de responsabilité pour lesquels plusieurs suent depuis des lustres, sans la moindre reconnaissance.
Il faut des repères aux jeunes.
Il leur faut des MODÈLES, des vrais:

Ceux que l’on a vu partir de rien pour finir à la cime de l’arbre. Ceux qui promeuvent des valeurs qu’ils appliquent eux-mêmes, et non des discours creux pour faire bonne impression. Ceux qui n’ont pas fini propriétaires de yachts pendant la nuit. Ceux qui n’ont encrassé ni leurs textes musicaux, ni leurs mains, ni leur corps pour réussir.

Aujourd’hui tout le monde semble ahuri par le culot de cette jeunette de Nsam Obobogo au Cameroun; dont la principale aspiration serait, de finir actrice de films x. Pas moins👌.

Mais… pourrait-on lui en vouloir quand ses prédécesseurs ont tracé le chemin avec nos likes, nos millions de vues, nos partages et finalement notre ascenseur social?
Gageons qu’une nouvelle influenceuse est née..😢

NOUS AVONS LA SOCIÉTÉ QUE NOUS AVONS FABRIQUÉE.

Par Lynn Esther Ndong

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi