Camerounactuel

Visite de Macron au Cameroun : retour sur plus de 100 ans de relations franco-camerounaises

Peu de temps après le déclenchement de la Première Guerre mondiale en 1914, la France envahit le Cameroun depuis l’Afrique équatoriale française tandis que la Grande-Bretagne envahit depuis le Nigeria.

Pendant la partition, la France a obtenu la part du lion du pays alors que la Grande-Bretagne cherchait à remonter le moral de cette dernière dans la guerre en cours en Europe.

Le sud, le Cameroun britannique, a décidé de s’unir à l’ancien Cameroun français, créant la République fédérale du Cameroun en février 1961.

Cela s’est produit après l’indépendance du Cameroun français, avec Ahmadou Ahidjo comme premier président en 1960. Ce dernier s’est engagé à construire une économie capitaliste et à maintenir des liens étroits avec la France.

Les deux pays ont depuis lors établi des relations diplomatiques au niveau des ambassadeurs. Une relation qui selon le gouvernement camerounais a été « Dynamique, diversifiée et en constante évolution »,

Les deux pays partagent une coopération bilatérale dans de multiples domaines, notamment l’éducation, la santé, la gouvernance, l’environnement, la culture et les infrastructures, pour n’en citer que quelques-uns.

Lors d’une conférence de presse le 27 mai 2022, au palais de l’unité à Yaoundé, Région Centre du Cameroun, Christophe Guilhou, Ambassadeur de France au Cameroun a salué ce qu’il considérait comme les liens de coopération anciens, cordiaux et fructueux des deux pays.

« Le Cameroun est toujours ami de la France et la France est toujours amie du Cameroun. Nous avons une coopération très importante. L’idée est de favoriser encore plus la coopération et l’amitié entre le Cameroun et la France », a-t-il déclaré.

Cependant, de nombreux Camerounais ont perçu la relation comme une relation néocoloniale, sur la base que les politiques du Cameroun semblent être modérées et dictées par la France.

Un autre problème, la politique d’immigration pour les ex-colons, a été une pomme de discorde pour la plupart des Camerounais. Ceux qui arrivent avec succès en France sont soumis à des mesures de plus en plus strictes.

La visite du président français Emmanuel Macron au Cameroun devrait cependant aborder des questions telles que la crise anglophone, la succession, la révision constitutionnelle, la rotation du pouvoir, Boko Haram et l’augmentation des prix des denrées alimentaires et du carburant, pour n’en citer que quelques-unes.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi