Camerounactuel

Session parlementaire du mois de juin : le discours de clôture de Cavaye Yeguie Djibril

Dans son discours de clôture de la session parlementaire du mois de juin, Cavaye Yeguie Djibril a salué l’action des forces de défense et de sécurité et apprécié la bonne organisation des examens officiels, intervenue après une bonne gestion, par le gouvernement, des revendications des enseignants du secondaire.

– Excellences

– Honorables Députés et Chers Collègues

– Chers invités

– Mesdames et messieurs ;

Démarrés le 07 juin 2022, les travaux de la deuxième Session Ordinaire de l’Assemblée Nationale s’achèvent ce jour. Au bilan des délibérations, vos élus ont examiné et adopté sept projets de loi. La Chambre entière a également tenu quatre séances dont trois consacrées aux questions orales adressées aux Membres du Gouvernement et une au Débat d’Orientation Budgétaire.

Cette deuxième session a été auréolée par la visite officielle effectuée par le Premier Ministre Chef du Gouvernement, sur le chantier de construction du Nouvel Immeuble Siège de l’Assemblée Nationale du Cameroun. Don de la République Populaire de Chine, on peut affirmer que le projet connaît une évolution plutôt satisfaisante après le ralentissement des travaux dû à la Pandémie du COVID-19. Tous les espoirs sont désormais permis quant à l’achèvement desdits travaux dans les délais prescrits.

– Excellences ;

– Mesdames et Messieurs ;

Je voudrais saisir l’occasion de la présente plénière, pour me réjouir du déroulement dans le calme, sur l’ensemble du territoire national, des différents examens officiels de fin d’année, session de 2022. Ceci, il faut le dire, est la conséquence de la Très Haute Implication Personnelle du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur PAUL BIYA, qui a su prendre les mesures nécessaires afin de ramener la sérénité dans la famille des enseignants suite à quelques revendications.

En même temps que je les félicite pour leur engagement, j’exhorte tous les acteurs concernés afin qu’ils sachent maintenir la flamme et la dynamique ainsi impulsée à l’occasion de ces évènements. En tout état de cause, seul le dialogue social doit toujours prévaloir, dans la sincérité, le calme et la justice.

Hélas, alors que nous saluons le retour à la sérénité dans le monde des enseignants, pendant que nous étions réunis dans cette Maison du Peuple et au moment où nous nous apprêtons à regagner nos circonscriptions respectives, le monde n’a pas cessé de vivre dans la violence.

Au Cameroun la menace sécuritaire reste jusque-là très lourde. Heureusement les forces de défense et de sécurité veillent au grain, appuyées en cela par le haut commandement, les autorités administratives sur le terrain, et les populations elles-mêmes.

A cet effet il me plait de saluer l’implication, de plus en plus grandissante dans le combat, desdites populations à travers notamment les comités de vigilance.

Ensemble nous devons barrer la route à toutes ces hordes malfaisantes.

– Honorables Députés et Chers collègues,

En regagnant vos circonscriptions, je vous recommande de continuer, plus que par le passé, la sensibilisation auprès des populations, afin qu’elles restent vigilantes. Qu’elles sachent, en tout temps, dénoncer et relayer les informations susceptibles de faire débusquer les terroristes, les rebelles et autres bandits de grand chemin.

Je vous souhaite un bon retour dans vos circonscriptions. Je déclare clos les travaux de la deuxième session ordinaire de notre Chambre pour l’année législative 2022.

– Vive l’Assemblée Nationale

– Vive Son Excellence, Monsieur PAUL BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat

– Pour que vive le Cameroun.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi