Camerounactuel

Qui était Sadou Daoudou, le monsieur Défense d’Amadou Ahidjo ?

Sadou Daoudou est né à Ngaoundéré en 1927 du couple Bouba et Labba. Son père exerçait le métier de gardien de prison après avoir pris part à la guerre de 1914. Il fait ses études primaires à Ngaoundéré et à Garoua de 1938 à 1944 et ses études primaires supérieures au collège de Bongor (Tchad) d’où il sort diplômés en 1947.

Engagé dans l’Administration en mars 1948 comme Adjoint administratif et affecté à Maroua, il deviendra ensuite Secrétaire d’Administration avant d’être reversé comme Cadre Diplomatique (par mesure transitoire) avec le grade de ministre Plénipotentiaire.

Fonctions et parcours ministériels

Pour ce qui est des fonctions exercées, il a été Secrétaire à la Subdivision de Maroua de mars 1948 à mai 1957. Adjoint au
Chef de Subdivision de Kaélé lors de la camerounisation des Cadres de mai 1957. Chef de cabinet de M. Ahidjo qui était Premier ministre et Chef du Gouvernement camerounais de novembre 1958 à mars 1960. Il a été élu Député de l’Adamaoua à L’Assemblée Nationale du Cameroun le 10 avril 1960.

Il fera son entré dans le gouvernement le 17 Mai 1960 en tant que Secrétaire d’Etat chargé de l’Information, c’était le premier gouvernement indépendant du Cameroun dirigé par M. Charles Assalé. Sa carrière gouvernementale se poursuit par sa nomination en tant que ministre des Forces Armées le 20 juin 1961, il sera promu en 1972 ministre d’Etat en charge du même ministère.

C’est le 17 juillet 1980 qu’il quitte les Forces Armées pour la Fonction publique. En 1982, à la veille de la démission du président Ahidjo, il rentre à la présidence comme Secrétaire général adjoint. Le 6 novembre 1982 lors de l’accession au pouvoir du nouveau President Biya, il est promu par celui-ci Secrétaire général de la Présidence de la République toujours avec rang de ministre d’Etat.

Sadou Daoudou sera membre du gouvernement pendant 23 ans sans interruption sans et battra jusqu’à nos jours le record de duré au Ministère en charge des armés, soit 19 ans.

Il quitte le Gouvernement le 18 juin 1983 et fait valoir ses droits à la retraite le 1er janvier 1986 après 38 ans de loyaux services à la nation. Retraite qu’il passera paisiblement dans son Ngaoundéré natal. Selon des confidences, à la question sur sa durée dans le gouvernement il répondais avec l’humilité qui l’a toujours caractérisé  » je pense avoir servi loyalement mon pays et j’ai été en retour largement récompensé ceci grâce à la volonté de Dieu ».

El Hadj Sadou Daoudou décède le 21 Novembre 2002 à 6h dans la ville de Ngaoundéré des suites de maladie. Il revenait d’une évacuation sanitaire en France. Sadou Daoudou laisse l’image d’un homme pondéré, très attaché à la paix et à l’unité nationale. Il avait également un sens aigu du respect de l’autorité de l’Etat et de la légalité républicaine. Ce qui lui a valu une brillante carrière administrative et politique.

DJAFSIA TARA MAHMOUD

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

1 réflexion sur “Qui était Sadou Daoudou, le monsieur Défense d’Amadou Ahidjo ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi