Camerounactuel

Parlement : Cavaye Yeguie condamne les lenteurs administratives

Le président de l’Assemblée nationale a dénoncé certains maux qui plombent le bon fonctionnement de l’Administration à l’ouverture de la session ordinaire de juin ce mardi 7 juin 2022.

Cette 2e session ordinaire de l’année s’ouvre dans un contexte marqué par de nombreux sujets d’actualité qui ont trait à la sphère politique et socio-économique.

Au sujet du séjour privé du couple présidentiel en Europe, le président de l’Assemblée nationale a fustigé une chronique signée le 21 mai par le journaliste de RFI, Jean Baptiste Placca.

« Le contenu n’était qu’un ramassis d’allégations outrageantes et offensantes à l’endroit du chef de l’Etat camerounais. C’est un professionnel manifestement égaré », a déploré Cavaye Yeguie Djibril.

Non aux lenteurs administratives

C’est l’un des axes majeurs du discours du président de l’Assemblée nationale. Le respect des mesures barrières reste de rigueur. « C’est le lieu pour moi de dénoncer des lenteurs administratives, la corruption et le déficit de conscience professionnelle de la part de certains personnels de l’Etat » a déclaré Cavaye Yeguie Djibril.

Il a également condamné les velléités de récupération des revendications des enseignants à des fins politiques et l’émergence des syndicats clandestins. « Force doit rester à la légalité » a-t-il martelé.

Compassion aux victimes d’attaques terroristes

Le président de la chambre basse du parlement a salué la mémoire des Camerounais tombés ces derniers jours à cause des exactions des pseudo séparatistes dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest et de Boko Haram dans l’Extrême-Nord. Il a adressé les condoléances de la chambre entière aux familles endeuillées.

Aussi Cavaye Yeguie Djibril a-t-il rendu hommage aux forces de défense camerounaises pour la libération victorieuse de la sénatrice RDPC Élisabeth Regina Mundi et de nombreux autres otages à Batibo, région du Sud-Ouest. Par ailleurs, le président réitère que « Le respect des mesures barrières reste de rigueur ».

Le débat d’orientation budgétaire pour l’exercice 2022 sera au centre des discussions de cette session. Dans ce sens, le chef de l’Etat vient de signer une ordonnance modifiant la loi de Finances 2022, avec une enveloppe revue à la hausse.

Crtv

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles