Camerounactuel

Le vaccin contre la poliomyélite en rupture de stock

Tout comme le vaccin contre la tuberculose dont la pénurie tend à se généraliser, celui contre la poliomyélite est devenu introuvable dans la région de l’Adamaoua, et de nombreux nouveau-nés en sont privés.

La santé infantile est très préoccupante au Cameroun depuis peu, en raison de la rupture de certains vaccins dans les hôpitaux. Après la crise du vaccin du BCG contre la tuberculose, c’est désormais le vaccin contre la poliomyélite qui se fait rare dans les formations sanitaires de la région de l’Adamaoua.

D’après le quotidien Le Jour de ce lundi 12 septembre 2022, depuis le mois de juin 2022, les formations sanitaires de cette partie du pays ne disposent pas de vaccin BCG contre la tuberculose et celui contre la poliomyélite. Les nouveau-nés en souffrent depuis lors.

Et selon les explications des responsables de la délégation régionale du Ministère de la Santé Publique recueillies par le journal, « cette situation est due à une pénurie nationale en ce qui concerne le vaccin contre la tuberculose et la péremption pour ce qui est de la poliomyélite », apprend-on.

Au centre de santé de Boumdjéré dans la région, près de 7500 nouveaux nés n’ont toujours pas reçu de vaccin contre le BCG et plus de 2000 contre la poliomyélite. Au centre de santé de Sabongari, les nouveaux nés en sont également privés.

La rupture contre la BCG est prononcée à l’échelle nationale. Cependant, les autorités sanitaires de la région rassurent de la disponibilité du vaccin contre la poliomyélite, en expliquant que la rupture dénote des dysfonctionnements dans la communication d’avec les formations sanitaires.

« C’est une rupture nationale pour le Bcg. Nous avons celui contre la poliomyélite (…) Nous avons les vaccins en grande quantité pour la polio. Je crois que les formations sanitaires n’ont pas remonté rapidement l’information pour être approvisionnées. C’est une rupture artificielle pour la polio », a assuré la représentante du ministère de la Santé dans la région.

Selon diverses sources au ministère de la Santé publique, la rupture du vaccin contre la tuberculose date du mois de mai 2022. Le ministère de la santé publique avec ses partenaires au développement se battent pour se faire livrer ledit vaccin d’ici la fin du mois de septembre 2022/

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi