Camerounactuel

Dalvarice Ngoudjou : Orange Money S.A n’est pas une banque

L’économiste analyse l’arrêté du Minfi portant agrément d’Orange Money Cameroun S.A en qualité d’établissement de paiement.

Le ministre des Finances a signé un arrêté portant agrément d’Orange Money S.A, en qualité d’établissement de paiement. Que comprendre de cet arrêté?

L’agrément que le Minfi a accordé à Orange comme établissement de paiement, veut dire que de manière autonome, Orange peut effectuer des opérations de paiement. C’est extrêmement proche à la situation similaire aux banques et aux établissements de microfinance. Donc, Orange peut faire des opérations de dépôt, de retrait d’argent, de transfert d’argent, de paiement des impôts, des factures et de plusieurs autres choses.

Mais Orange Money ne peut pas accorder des crédits, collecter les dépôts, ni faire des opérations liées aux effets de paiement, comme les chèques, les virements bancaires, notamment. En d’autres termes, et de manière autonome, Orange est un établissement de paiement. Orange n’a plus besoin de travailler avec l’agrément d’une autre banque comme elle le faisait par le passé. Elle a désormais son propre agrément qui lui permet d’effectuer les opérations de paiement.

En agréant Orange Money Cameroun en qualité d’établissement de paiement, est-ce à dire qu’Orange Money sera désormais un établissement bancaire ?

Orange Money n’est pas un établissement bancaire, car ne pouvant pas effectuer les collectes de dépôt, ni accorder des crédits, ni gérer des chèques, des crédits bail ou tout ce qui est lié à d’autres opérations bancaires. Orange Money Cameroun fait juste les opérations de paiement.

Donc, effectue les paiements de salaire, le paiement des impôts, les factures, la scolarité, le transfert d’argent… Et il faut noter que dans la sous-région Cemac, c’est le premier établissement qui a ce type d’agrément. Mais ce n’est pas une banque, bien que cela ne soit pas si éloigné.

Quelles sont les implications de ce nouveau statut d’Orange Money?

Le nouveau statut d’Orange Money S.A va générer plus d’emplois, étant donné que c’est une autre filière d’Orange. Il y a de cela quelques années, il y a eu un levée de boucliers parce qu’Orange, tout comme MTN sont des compagnies dont la raison sociale est prioritairement le secteur de la téléphonie mobile. Et beaucoup de personnes ne comprenaient pas que ces entreprises aient pu se retrouver dans le secteur financier. D’où l’importance d’avoir cet agrément.

Maintenant, il faut aussi noter que ce statut d’Orange participe à l’inclusion financière. Le taux de bancarisation dans nos Etats est extrêmement faible. Une faible tranche de la population a accès aux opérations et services liés au secteur bancaire.

Or, avec le Mobile money, cela permet à une bonne tranche de la population, même analphabète, de participer à l’inclusion financière. Mais, de mon point de vue, il serait très important d’accorder ce même statut à d’autres entreprises qui font dans le même secteur, notamment, Camtel, Express Union ou encore Mtn Mobile Money.

En quoi est-ce que ce nouveau statut d’Orange Money est bénéfique pour l’Etat du Cameroun?

La manne est très importante. L’année dernière, en 2021, plus de 10 milliards Fcfa ont été payés via Orange Money à titre d’impôts. Or, ce montant représente environ 0,47% du montant des imports collectés par l’Etat. L’Etat a collecté en 2021, plus de 1 119 milliards Fcfa d’impôts.

Cela veut dire que la marge qu’il y a à collecter, rien que dans le secteur de l’impôt est très importante. Pour moi, ça ne serait pas sage de laisser ce grand marché à une seule compagnie comme Orange Money. L’Etat devrait regarder les dossiers des autres postulants et leur accorder, s’ils remplissent les conditions requises, l’agrément pour être un établissement de paiement.

Et cela sera bénéfique pour la concurrence, pour la création des emplois, pour l’inclusion financière. Et ce serait mieux que dans ce secteur, les opérateurs nationaux, comme Express Union, Camtel ou Yoomee puissent être favorisés. Même dans les pays étrangers, l’Etat soutient les opérateurs nationaux.

Mutations

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi