fbpx

Cameroun Actuel

Marc Brys : « il fut un temps où l’Europe avait peur du Cameroun »

Marc Brys

Alors que les échéances cruciales des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 approchent à grands pas, le sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun se prépare à relever le défi avec détermination. Dans une récente interview, il a partagé ses réflexions sur la manière dont l’équipe se prépare pour ces matches décisifs.

Vous avez très peu de temps devant vous avec deux matches cruciaux des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 en juin. Comment vous préparez-vous à relever ce défi ?

Nous avons pris le temps d’observer les joueurs et d’analyser les matches des Lions. Nous connaissons l’équipe. C’est vrai que nous n’avons pas beaucoup de temps mais nous allons bien utiliser le peu de temps que nous avons. Nous avons la chance de pouvoir convoquer les joueurs un peu plus tôt. D’ici huit ou sept jours, nous pourrions trouver une solution. Mais ce qui est sûr, c’est que le temps nous est compté pour mettre en place la tactique et la philosophie de jeu. Nous avons accepté de changer un peu les choses.

Comment comptez-vous constituer une équipe camerounaise solide et performante ?

Nous continuons à suivre des joueurs. Peut-être des joueurs qui n’ont pas été sélectionnés dans le passé auront leurs chances. Nous allons également regarder des matches locaux. Il y a toujours des talents perdus. Il est de notre devoir de les détecter et de voir ce qu’ils peuvent accomplir dans un groupe plus solide.

Nous analyserons beaucoup les vidéos afin d’avoir une meilleure idée et une meilleure vision de l’équipe. Nous allons travailler de manière efficace. Ma force est l’authenticité et pour moi l’authenticité est synonyme de succès. Dans ma carrière, je suis resté authentique. Je prends des décisions en faveur des joueurs et des résultats. Ce n’est pas par intérêt personnel, c’est parce que je suis convaincu que c’est la meilleure façon de faire.

Quelle image avez-vous de l’équipe du Cameroun ?

Si je remonte l’histoire, il fut un temps où l’Europe avait peur du Cameroun en particulier et des autres pays africains. C’est parce qu’ils jouaient avec toute leur force, leur courage, leur unité et leur dynamisme. Ces éléments faisaient la différence. Ils apportaient la joie et la célébration. C’est l’image que j’ai du Cameroun d’autrefois. Ils étaient enthousiastes et déterminés à marquer. Si ces qualités reviennent, cela peut faire une énorme différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi