Camerounactuel

Cameroun : le tueur de Belel toujours en cavale

Ayant fait 7 morts et 2 blessés, le 12 juin dernier dans cette localité du département de la Vina, région de l’Adamaoua, les forces de l’ordre ne l’ont pas encore appréhendé.

Depuis lundi dernier, une véritable chasse à l’homme a cours à Belel, commune du département de la Vina dans la région de l’Adamaoua, pour retrouver un homme armé qui a tué et blessé plusieurs personnes.

« Des dispositions sont prises pour mettre hors d’état de nuire l’homme », a déclaré, à la radio nationale, le préfet de la Vina, Yves Bertrand Awounfack. Le 13 juin dernier, un individu armé d’une kalachnikov AK 47 a ouvert le feu sur des villageois dans les localités de Didjawa, Lesse Woka et Ngaoundamdji, tuant quatre personnes sur le coup et faisant cinq blessés, rapporte le média à capitaux publics, Crtv.

Trois blessés sont décédés plus tard à l’hôpital régional de Ngaoundéré où ils avaient été évacués après l’attaque, selon la même source. Les deux autres blessés encore hospitalisés devraient être évacués à Yaoundé pour suivre des soins intensifs, apprend-on. Parmi les personnes décédées figure le directeur de l’école primaire de Didjawa, Biya Mamoudou. L’on ignore pour l’heure l’identité du suspect. Tout juste sait-on qu’il s’exprime en arabe et en fulfulde, d’après le média public.

Ses motivations restent également inconnues des autorités locales. Dans les villages où l’attaque a eu lieu, la tension reste vive. Plusieurs habitants ont fui les localités craignant le retour du tueur, affirme le maire de Belel, Abbo Aboubakar.

Le préfet de la Vina rassure les populations que les forces de maintien de l’ordre sont mobilisées pour appréhender rapidement le suspect.

Dans un communiqué publié le 16 juin 2022, l’autorité administrative apporte des informations complémentaires sur le personnage qui, depuis dimanche 12 juin 2022, ne cesse de faire des victimes. Selon le communiqué préfectoral, l’assassin est de taille moyenne et est détenteur d’une arme de type AK47 et de quatre chargeurs garnis des deux côtés de sa ceinture.

L’individu s’exprimerait essentiellement en Foufouldé et en Arabe. Ce dernier s’est introduit dans la localité de Belel dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 juin 2022. Et sans réel mobile, ce tireur fou a ouvert le feu sur les populations dans les villages de Didjawa, Ngaoudamdji et Bakari Bata.

Le bilan de cette tuerie fait état de 7 morts et 2 blessés pris entièrement en charge. Les forces de Défenses et de sécurité sont mises à contribution pour stopper la course folle de cet individu, qui selon certaines personnes, viendrait de la République Centrafricaine.

Le préfet, tout en transmettant la compassion du ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, aux blessés, appelle également toutes les forces vives du département de la Vina à se mobiliser pour mettre fin au parcours de ce criminel ignoble.

Info Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles