Camerounactuel

Cameroun : la ministre des enseignements secondaires veut sanctionner les enseignants grévistes

C’est le document officiel le plus partagé depuis hier sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’une correspondance en français et en anglais de la ministre des enseignements secondaires. Nalova Lyonga qui s’adresse à tous les délégués régionaux des enseignements secondaires. Ces derniers sont invitées à “acheminer les dossiers des personnels indisciplinés dans les services des Gouverneurs de région au plutard le 05 mai en vue de l’organisation des conseils de discipline”.

Une instruction qui découle selon la ministre des “violations des obligations des fonctionnaires par quelques personnels du MINESEC”.

Elle cite : l’obligation de servir et de se consacrer au service, l’obligation d’obéissance, l’obligation de réserve.Des actes d’indiscipline pour lesquels le premier ministre aurait instruit de “prendre toutes les mesures disciplinaires que la situation impose en liaison avec les départements ministériels concernés”.

Les délégués régionaux sont par ailleurs appelés ” à rappeller aux chefs d’établissements et autres supérieurs hiérarchiques, de servir systématiquement des demandes d’explication aux personnels qui se distinguent par des comportements répréhensibles”.

La correspondance précise que les cas d’indiscipline évoqués remontent au premier trimestre de l’année 2021-2022. Ce qui laisse croire que les enseignants grévistes du mouvement OTS ne sont pas la cible du document.

”La grève n’a pas commencé au premier trimestre c’est vrai. Mais elle ne veut pas qu’on créé un lien entre sa correspondance et le mouvement OTS. Elle est juste subtile” explique une source bien informée.

Et d’ajouter” Ce sont des mesures pour intimider les enseignants grévistes. Et sauver les examens qui s’annoncent” Cette correspondance intervient alors que les enseignants pour certains ont repris la grève accusant le gouvernement ne pas respecter ses engagements sur l’apurement de sa dette envers les seigneurs de la craie. Ces derniers prévoient le boycott des examens officiels.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi