Camerounactuel

Basile Atangana Kouna quitte le Cameroun quelques semaines après sa libération

Arrêté en mars 2018 et libéré en juillet dernier sous instructions de Paul Biya après l’abandon des poursuites prononcé par le Tribunal criminel spécial, l’ancien ministre de l’Eau et de l’Énergie a quitté le territoire Camerounais pour la France.

Basile Atangana Kouna a décidé de partir du Cameroun quelques semaines seulement après sa libération. L’ex ministre de L’Eau et de l’énergie libéré récemment de Kondengui a quitté le territoire Camerounais ce mardi 16 août 2022.

Selon certaines indiscrétions, il s’envole pour la France. Il a pris un vol à l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen très tôt ce matin.

Des images parvenues à notre rédaction le montrent au bas de la passerelle d’un vol, contrôlant ses multiples valises. Le nombre de valises avec lesquels il se déplace renseigne suffisamment qu’il y va pour un long séjour. Tout porte à croire qu’il ne rentrera pas sitôt.

Rappelons que Basile Atangana Kouna avait été arrêté le 9 mars 2018 au Nigeria après son éviction du gouvernement. Il a été aussitôt ramené au Cameroun puis écroué à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui, poursuivi dans plusieurs affaires d’atteinte à la fortune publique.

En 2020, le Tribunal de Première Instance de Yaoundé Centre Administratif l’a condamné pour immigration clandestine.

En 2021, le principe d’une remise en liberté contre restitution du corps du délit avait en été acté, après plusieurs requêtes présentées à la présidence camerounaise pas ses avocats.

Restait alors encore à mettre en oeuvre les modalités pratiques du remboursement des fonds détournés auprès du Trésor public.

Basile Atangana Kouna a dû patienter jusqu’au 11 avril 2022 afin d’obtenir le déblocage partiel de ses comptes bancaires et de pouvoir, ensuite, transmettre au tribunal, via une correspondance du Trésorier payeur général de Yaoundé I, les preuves de sa démarche et du versement de la somme de plus d’1,2 milliard de francs cfa à l’État.

C’est après le remboursement d’une partie du corps du délit qu’il a été libéré dans la nuit du 29 juillet 2022.

Cameroun Web

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi