Camerounactuel

Assemblée nationale : l’épouse de Gaston Komba limogée de son poste

Le 10 juin 2022, le président de la Chambre basse a viré de son poste, sans ménagement, l’épouse de l’autre, qui justifie pourtant de 28 ans de service dans la maison. Un acte arbitraire visant à régler davantage des comptes à l’ex-secrétaire général de la Chambre basse.

Visiblement, Cavaye Yeguié Djibril considère l’Assemblée nationale comme sa plantation. Au perchoir depuis 1992, l’homme n’en fait qu’à sa tête. Il y recrute à la pelle, neveux, petits-fils, beaux-frères, oncles, enfants (la famille de Cavaye représente, à elle seule, 40% du personnel), octroie des marchés à qui il veut, limoge comme dans une République bananière.

La dernière victime de l’ivresse de pouvoir du président de l’Assemblée nationale (Pan) est Odile Touloubouek. Elle est remplacée, le 10 juin, de son poste de conseiller technique, par Christiane Owono. Son licenciement serait imminent, selon des proches du Pan.

Le crime d’Odile Touloubouek ? Être l’épouse de Gaston Komba. Celui-ci, nul n’ignore, est dans le collimateur du député du Mayo-Sava (Extrême- Nord) depuis son limogeage, le 12 février, dans des conditions rocambolesques. Cavaye, pour régler ses comptes, n’a pas, visiblement, hésité à descendre plus bas que terre, en s’en prenant à l’épouse d’un ex-collaborateur dont le tort est d’avoir entrepris la modernisation d’une institution où concussions, marchés fictifs, surfacturations, absentéismes… sont les maîtres mots. « Les hommes règlent leurs problèmes entre eux sans mêler femmes et enfants », dit un proverbe africain.

« Cavaye Yeguié Djibril a piétiné cette sagesse africaine, perdant, par conséquent, toute dignité et toute crédibilité. « C’est d’autant plus scandaleux que l’acte est commis par un homme qui se prévaut du titre de chef traditionnel. Que penseront les populations de Mada d’un lamido qui s’en prend à la femme de son adversaire ? Pas grand-chose », s’indigne un patriarche à Maroua.

En plus, Mme Komba est recrutée à lAssemblee nationale bien avant l’élection de son époux comme député et sa nomination, en avril 2020, comme secrétaire général de la Chambre basse du parlement.

Des députés soupçonnés de sympathie pour Gaston Komba sont persécutés par l’entourage du Pan, selon nos sources « L’arbitraire dont a été l’objet l’épouse de Gaston Komba témoigne du fait que Cavaye Yeguié a privatisé l’Assemblée nationale. Il se considère comme en territoire conquis. C’est une dérive dangereuse, car une institution comme la Chambre basse ne saurait être la propriété privée d’un individu, peu importe son rang dans la République », analyse Oumarou Koué, universitaire.

Une privatisation qui ne date pas d’aujourd’hui, mais qui, comme toute chose, aura une fin. Cavaye Yeguié Djibril pense-t-il à sa progéniture quand il ne sera plus au perchoir. Qu’adviendra-t-il si son successeur lance une chasse à l’homme comme il le fait en ce moment ? « On ne récolte que ce qu’on a semé », enseigne une sagesse ancestrale. À méditer !

Info Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles