Camerounactuel

Yaoundé accueille la 13e édition du Concours Génies en herbe OHADA

Les étudiants en droit de dix-huit pays dont quinze pays membres de l’OHADA rivalise de compétences sur le droit OHADA.

La Cérémonie d’Ouverture de la 13e édition du Concours International « Génies en Herbe OHADA » a eu lieu le lundi 26 septembre 2022 à Yaoundé à l’École Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM).

Lors de cette cérémonie d’ouverture qui a vu la présence du ministre délégué auprès du ministre de la Justice, Jean De Dieu Momo, l’assistance a eu droit à un cours magistral du Pr Gérard Pougoue sur le préambule du Traité Ohada.

Le Concours International « Génies en Herbe OHADA » est une originale initiative d’intégration qui a le soutien institutionnel du Secrétariat Permanent de l’OHADA et du Gouvernement camerounais via le parrainage du Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, et l’appui de la Coopération Française, de l’Agence Française de Développement (AFD) ainsi que d’autres partenaires privés.

Ce concours vient offrir aux étudiants, futures praticiens, l’opportunité d’enrichir leurs connaissances de la matière, afin d’en faire des experts. Chaque pays participant est représenté par une équipe de trois étudiants, désignée après des éliminatoires sur le plan national.

Les équipes sont constituées d’étudiants régulièrement inscrits dans une faculté de droit ou dans tout autre Institution où est enseigné le droit. Le concours est itinérant et se tient chaque année dans un pays différent si les conditions le permettent. L’édition 2022, qui se tient à Yaoundé, est co-organisée avec la Fédération des Clubs Ohada du Sénégal.

Rappelons que le système juridique et judiciaire de l’Ohada est l’une des expériences d’intégration juridique les plus réussies de la fin du 20ème siècle. Créé par le traité de Port-Louis du 17 octobre 1993 (révisé le 17 octobre 2008 à Québec-Canada), l’Ohada est une organisation internationale qui poursuit une œuvre d’intégration juridique internationale entre les pays qui en sont membres.

L’Ohada regroupe aujourd’hui 17 États et compte à son actif dix Actes uniformes déjà entrés en vigueur dans les États membres. Les langues de travail de l’Ohada sont le français, l’anglais, l’espagnol et le portugais.

L’objectif de l’Ohada est la facilitation des échanges et des investissements, la garantie de la sécurité juridique et judiciaire des activités des entreprises. Le droit issu de l’Ohada est ainsi utilisé pour propulser le développement économique et créer un vaste marché intégré afin de faire de l’Afrique un « pôle de développement ».

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi