fbpx

Cameroun Actuel

Yaoundé 7 : polémique autour de l’interruption de l’inscription des électeurs par le maire Augustin Tamba

listes-electorales

La décision d’Augustin Tamba, maire de Yaoundé 7, d’interrompre l’inscription des électeurs a déclenché une vive polémique, suscitant l’indignation du Parti du Mouvement de la Renaissance Camerounaise (MRC) dirigé par le professeur Maurice Kamto.

Le jeudi 2 mai, le MRC avait lancé une campagne d’inscription massive des jeunes de la Commune de Yaoundé 7 sur les listes électorales. Dans une déclaration publiée sur sa page Facebook, le parti a rapporté un afflux massif de personnes répondant à leur appel.

Cependant, selon le MRC, la campagne d’inscription a été brusquement interrompue par le maire Augustin Tamba, membre du RDPC au pouvoir. Le parti affirme que Tamba est arrivé sur les lieux et a ordonné à Elecam de mettre fin au processus d’enregistrement, exigeant que seules les personnes munies d’une carte de résident puissent s’inscrire.

Le MRC a vivement critiqué cette décision, dénonçant une entrave à la participation des citoyens au processus électoral. Alors que les élections prévues l’année prochaine approchent, l’inscription massive des électeurs est devenue une priorité pour l’opposition, qui cherche à défier le RDPC au pouvoir.

Toutefois, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a réagi à cette polémique. Dans un communiqué, il a rappelé que les opérations d’inscription sur les listes électorales sont du ressort exclusif d’Elecam, soulignant que l’inscription n’est pas obligatoire et qu’il est inacceptable d’user de force ou de pression pour contraindre les populations à s’inscrire.

Cette controverse révèle les tensions politiques croissantes alors que le pays se prépare pour les élections à venir, soulignant l’importance de garantir un processus électoral transparent et inclusif pour tous les citoyens camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi