Camerounactuel

Voici le film de l’enlèvement de Martinez Zogo

Plus le temps passe plus les langues se délient et font des révélations sur l’enlèvement du Journaliste et animateur Martinez Zogo. lequel enlèvement est survenu dans la nuit de mardi dernier aux environs de 20h. Le site d’information camerounweb.com a pu obtenir des premiers témoignages qui expliquent comment Martinez Zogo a été enlevé devant l’indifférence de la gendarmerie de Nkolfong (Abattoir Etoudi) qu’il a pourtant sollicité de lui venir en aide.

Depuis quelques heures, l’actualité camerounaise est meublée pas l’affaire Martinez Zogo. Le directeur de la chaine de radio, Amplitude FM, a été enlevé dans la soirée du mardi 17 janvier 2023, vers 21 heures, par des individus non identifiés, alors qu’il regagnait son domicile au quartier Nkolfoulou, dans le département de la Mefou-et-Afamba, région du Centre. Nos sources indiquent que l’animateur de la célébré émission «Embouteillage» a été sorti de son véhicule par des hommes cagoulés, à bord d’une Toyota Prado, non immatriculée et de couleur noire, pour une destination inconnue.

Depuis lors, l’inquiétude envahit d’avantage l’opinion publique. On se demande où se trouve actuellement Marinez Zogo. Que lui est-il arrivé ? Est-il encore en vie ? L’ont-ils assassiné ? Des questions de cette nature qui taraudent l’esprit des Camerounais qui veulent comprendre les circonstances de son kidnapping.

La rédaction de camerounweb.com a essayé de mener des investigations et a pu obtenir des premiers témoignages qui renseignent sur les circonstances de l’enlèvement du présentateur de l’émission « Embouteillages ». À écouter ce témoignage, il faut prendre cette affaire très au sérieux. Tout porte à croire qu’il s’agit d’un plan d’assassinat. Une riveraine qui aurait vécu la scène explique que, sétant. apparemment, rendu compte qu’il était filé. Martinez Zogo a tenté de fuir vers le poste de gendarmerie de Nkolfong (Abattoir Etoudi) dont le portail était fermé. Il a forcé le portail en vain.

En voulant faire la manœuvre pour repartir, il percuté le véhicule de ses ravisseurs. Il est sorti de son véhicule pour fuir vers la gendarmerie, ses ravisseurs en ont profité pour l’attraper et le forcer à entrer dans leur véhicule. « Il est quitté là-bas en bas à la gendarmerie avec la voiture, comme le portail était fermée, il a dosé le portail avec la voiture. Maintenant les gens qui le suivaient ont aussi pris le même virage. Comme le portail était fermé, sa voiture est retourné ça a fait la marche arrière, ça a dosé la voiture qui le suivait. Il est donc sorti de sa voiture pour monter à la gendarmerie, les gens qui le suivait l’ont donc attrapé, il a crié « Au secours aidez-moi ils veulent m’assassiner ».

Personne ne bougeait, même les gendarmes là ne bougeait pas. On l’a attrapé le mettre dans la voiture et partir avec lui. La voiture qui l’a emmené était une Prado de couleur noire. Quand ils l’ont arrêté, ils l’ont électrocuté avec un machin qu’ils ont mis sur son cou. Après on l’a porté et mettre dans la voiture et partir avec lui. C’est quatre personnes qui sont descendues pour l’attraper et mettre dans la voiture… », témoigne la riveraine.

Précisons que avant son enlèvement, Martinez Zogo a fait une série de dénonciations concernant les marchés publics, enregistrements des marchés, déclaration au fisc. Des soupçons d’irrégularités sur des paiements du Trésor public évalués à 46 milliards de Fcfa sur la période 2013-2021 au bénéfice du Pdg du groupe l’Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga.

Ces dénonciations du 22 décembre 2022 ont été adressées par l’animateur de l’émission ‘Embouteillages’ à plusieurs institutions dont Madame la présidente de la cour d’Appel du Centre, la Présidence de la République, le ministère de la justice, le contrôle supérieur de l’État etc. La presse dont votre site d’information a eu copie des mains de Martinez Zogo d’un document de plus 300 pages liées aux différents marchés impliquant Amougou Belinga. Ce document fait état des largesses financières tirées des chapitres 65, 57 et 94 du budget de l’État dont Jean-Pierre Amougou Belinga serait bénéficiaire au titre des livraisons de biens et divers services.

Des informations menées auprès des services du ministère des Finances, ainsi qu’auprès des banques révèlent que le Pdg du Groupe L’Anecdote aurait bénéficié, à travers plusieurs sociétés écrans inconnues de l’administration fiscale (Ets Africa Express. Trading Services. Tour d’Horizon, Ets Nkoum. Ets Tls, Ets le Crédit. Ets le Progrès, Ets Rangers Security), d’importants paiements du Trésor public évalués à 46 milliards de Fcfa. Ceci, sur la période allant de 2013 à 2021.

A en croire la dénonciation riche en détails, ces différents paiements auraient été engagés sur les chapitres 65 (21 milliards de Fcfa). 57 (17,3 milliards de Fcfa), 94 (8,5 milliards de Fcfa) et versés dans des comptes bancaires appartenant à la Régionale d’Epargne et de Crédit et appartenant à Vision Finances, au profit des sociétés du Pdg du groupe l’Anecdote.

Cet enlèvement de Martinez Zogo est un modus operandi qui est tout point similaire à celui qu’a subit Paul Chouta le 9 mars 2022.

Les cas Paul Chouta et Martinez Zogo ont eu en commun :

– le mode opératoire ( enlèvement par hommes cagoulés)

– les menaces et intimidations ( appel, patrouille d’hommes inconnus autour du domicile)

– En charge de dossier compromettant.

– un séjour en prison en détention provisoire.

Martinez Zogo ces derniers jours avait fait de la gestion des lignes 94 et autres son plat de résistance. Il ne lésinait pas sur mots pour tacler le PDG du groupe l’anecdote. Deux jours avant son enlèvement. Paul Chouta avait publié une photo sur laquelle on voyait Amougou Belinga et Louis Paul Motaze en mettant en commentaire « Vive la Ligne 94 ».

Cameroun Web

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

1 réflexion sur “Voici le film de l’enlèvement de Martinez Zogo”

  1. Adji Abaa David Renaud

    Martinez Zogo , Si un seul de ton cheveux est touché, si t’es ravisseurs viennent à t’enlever la vie, les auteurs de ce acte le payeront aussi de leur vie. Tu seras vengé cent mille fois. Il y aura un soulèvement à nul autre. Nous te chanterons et tu resteras à jamais celui là qui aura fait basculer le gros plat de sauce. De la où ils te tiennent, tiens bon ne crains rien tu resteras à jamais un héros. L »heure a déjà sonné et nous ne pardonnerons jamais, plus jamais s’ils viennent à t’enlever la vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi