Camerounactuel

Martinez Zogo : « les autorités doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour le retrouver immédiatement »

Le Comité pour la Protection des Journaliste (CPJ) interpelle le gouvernement à la suite de la disparition de l’animateur. Le directeur de la chaine de radio, Amplitude FM, a été enlevé dans la soirée du mardi 17 janvier 2023, vers 21 heures, par des individus non identifiés, alors qu’il regagnait son domicile au quartier Nkolfoulou, dans le département de la Mefou-et-Afamba, région du Centre. 

Lire le communiqué du CPJ :

« « Le récent enlèvement du journaliste camerounais Martinez Zogo est profondément préoccupant, et les autorités doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour le retrouver immédiatement ». a déclaré Angela Quintal, coordinatrice du programme Afrique du CPJ. à New York. « Les autorités doivent prendre cette affaire très au sérieux compte tenu des récents rapports d’enquête de Zogo et veiller à ce que les responsables de sa disparition soient traduits en justice.

Vers 20 heures le mardi 17 janvier, des hommes non identifiés ont enlevé Zogo. rédacteur en chef de la radio privée Amplitude FM. près de son domicile dans la capitale Yaoundé, selon ces informations et Aristide Ekambi, le secrétaire- général du Syndicat national des journalistes camerounais, qui s’est entretenu par téléphone avec le CPJ. La voiture de Zogo a été retrouvée saccagée et abandonnée, selon ces sources.

Des voisins avaient vu des hommes non identifiés devant le domicile de Zogo plusieurs nuits avant son enlèvement, et les freins du véhicule de la femme du journaliste ont récemment été trafiqués, selon ces informations, qui indiquaient qu’elle avait eu un accident deux jours avant la disparition de son mari.

Zogo anime une émission quotidienne populaire sur Amplitude FM. où il a récemment commenté des détournements de fonds présumés dans des marchés publics au profit d’un homme d’affaires de premier plan. Il a également envoyé un dossier à plusieurs institutions et médias au sujet de ces allégations, selon ces sources.

Zogo a purgé une peine de deux mois de prison pour diffamation criminelle en 2020. comme le CPJ l’a documenté à l’époque.»

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi