Camerounactuel

Vanessa Tchatchou soutient avec excellence un Master II qu’elle dédie à son bébé volé

Vanessa Tchatchou est cette jeune Camerounaise dont le bébé avait été volé en août 2011 à l’hôpital Gynéco-Obstétrique et pédiatrique de Ngousso à Yaoundé.

Cette jeune Camerounaise âgée de 28 ans a soutenu avec brio et maestria, mais, dans des conditions très difficiles un Master 2 professionnel en droit de l’Homme, rapporte Le Tgv de l’Info. La soutenance avait pour thème : « La promotion du droit à a formation professionnelle de la femme déplacée interne par le WILPF dans la région de l’Ouest : Cas du Département de la Menoua« .

Malgré le coup dur qu’elle a eu en 2011 avec son bébé volé, elle n’a pas baissé les bras. Ce vendredi 22 juillet 2022, Vanessa Tchatchou a soutenu son Master 2 professionnel qu’elle a dédicacé à son bébé à la salle 4 du campus de l’université de Dschang avec une moyenne de 18,50/20 qui lui a permis d’avoir la mention « Excellent ».

Bien qu’ayant eu cette mention, notons que la soutenance s’est passée avec beaucoup de difficultés. En effet, Selon nos confrères, Vanessa était sensée soutenir à la salle de l’École Doctorale à 16h. À 15h30, le doyen, le professeur Jean Gatsi a fermé la salle et s’en est allé avec les clés. Elle a tellement souffert au point de changer 3 salles. C’est finalement à la salle 4 que Vanessa a pu trouver refuge.

L’affaire Vanessa Tchatchou est une affaire de bébé volé au Cameroun

Vanessa voit disparaître son bébé peu après son accouchement dans un hôpital de Ngousso à Yaoundé. À 17 ans, Vanessa Tchatchou lycéenne issue d’un milieu défavorisé, dont la petite fille a mystérieusement disparu entre la salle d’accouchement et la couveuse où elle devait être placée.

Persuadée d’être victime d’un réseau de trafiquants d’enfants, elle a saisi le procureur de la République.

Le combat de Vanessa prend un tour politique avec l’entrée Issa Tchiroma qui déclare début février que l’enfant est décédé, signifiant ainsi le classement de l’affaire.

Vincent-Sosthène Fouda, dont la candidature à la présidence avait été invalidée lors du scrutin d’octobre 2011 est placé en garde à vue pour avoir participé à une manifestation de soutien à Vanessa, le 10 février 2012.

En octobre 2012, Jocelyne Ngbwa est condamnée pour vol et meurtre du bébé de Vanessa. D’autres mère sont victimes de disparition de bébé.

Vanessa décidera de suite une formation de droits à l’Université de Dschang.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi