Camerounactuel

« Survie Cameroun » : Alain Fogue et Christian Penda Ekoka dans le collimateur de la justice

Les principaux responsables du programme «Survie Cameroun « jugé illégal par les pouvoirs publics, font l’objet d’une procédure engagée par la direction de la police judiciaire qui a déjà entendu le trésorier général du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun pour des faits de suspicion de blanchiment d’argent, escroquerie, collecte illicite des fonds et financement de la résistance aux institutions de la République.

Pendant qu’une dizaine de leurs partisans ont été placés en garde à vue. Il leur est reproché d’avoir lancé un appel à générosité public et distribué le matériel pour la lutte contre la pandémie Covid-19.

Alain Fogue, trésorier général du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) de Maurice Kamto, a été entendu à la direction de la police judiciaire, le jeudi 14 mai 2020. Pendant près de 6 heures, il a été interrogé sur les faits de suspicion de blanchiment d’argent, escroquerie, collecte illicite des fonds et financement de la resistance aux institutions de la République retenus à son encontre.

L’audition de Christian Penda Ekoka, ancien conseiller du président de la République devenu allié politique du MRC a été reportée à une date ultérieure pour des raisons qui n’ont pas été précisées. Les deux personnalités sont les principaux responsables du programme «Survie Cameroun» qui a lancé un appel à générosité public pour la lutte contre la pandémie Covid-19. Une initiative qui a été mal perçue par les pouvoirs publics qui l’ont qualifié d’illégale.

Le ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji était monté au créneau pour la condamner avant d’annoncer la fermeture (tes comptes bancaires ouverts pour recevoir les dons des personnes qui avaient choisi de contribuer à la lutte contre la Covid-19, par cette plateforme mise sur pied par les leaders du MRC.

Certaines sources indiquent la convocation de ces deux hommes politiques a été demandé par le procureur de la République près ie Tribunal de grande instance (TGI) du Mfoundi. Le patron du parquet du TGI prescrivait alors l’ouverture d’une enquête minutieuse et approfondie relative aux activités de collecte des fonds lancées par «Survie Cameroun» dans le cadre de la lutte conte la Covid-19.

Alain Fogue et Christian Penda Ekoka sont convoqués à la police judiciaire quelques jours après l’interpellation d’une dizaine des membres du programme du MRC qui distribuaient les gels hydroalcooliques et les masques de protection contre le coronavirus au marché mokolo, le lundi 11 mai 2020. Ces derniers ont été placés en garde à vue n’avaient pas été-remis en liberté dans la journée du vendredi 15 mai dernier.

Réagissant par rapport à cette affaire, l’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rigths Watch(HRW) a indiqué que « les autorités camerounaises semblent davantage soucieuses de vaincre l’opposition que de protéger la santé puBlique. On pourrait alors penser une telle réaction et bien d’autres venant des organisations internationales peuvent justifier la suspension de la procédure engagée par la PJ. De toutes les façons, il est difficile de dire avec certitude en ce moment ce qui se trame derrière cette autre affaire du MRC. Seul l’avenir nous le dira.

Source: Kalara

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles