Camerounactuel

Révision des listes électorales : les inscriptions lancées

Entamée jeudi dernier sur toute l’étendue du territoire par Elecam, l’opération va se poursuivre jusqu’au mois d’août.

Elections Cameroon (Ele-cam) a lancé le 9 avril dernier, la révision des listes électorales sur toute l’étendue du territoire. La plupart des antennes communales du département du Mfoundi visitées jeudi dernier en mi-journée par l’équipe de CT, ne comptent encore aucun enregistrement.

A l’antenne de Yaoundé III sise à Efoulan, il est un peu plus de 14 h. Le décor est planté dans la salle principale. Quatre femmes et deux hommes sont assis autour de la table et à bonne distance les uns des autres, respect des mesures de distanciation sociale oblige. Le kit d’enrôlement, matériel principal de travail, occupe une grande partie de la table. En face, une chaise, pour recevoir un usager à la fois.

Interrogée, la chef d’antenne, Hélène Onana, confie qu’ils n’ont encore reçu aucun usager. Le même dispositif est visible au niveau des antennes communales des arrondissements de Yaoundé 1er et II, installées respectivement aux quartiers Dragages et Nkomkana.

Dans l’un et l’autre démembrement, le compteur est aussi à zéro. Pourtant, les chefs d’antenne affirment qu’en ce qui concerne par exemple les différents démembrements communaux, leur ressort territorial de compétence, des mesures pour informer les populations ont été prises.

Ainsi, les membres de la commission mixte, constituée par les représentants de l’administration, des maires et des représentants des différents partis politiques ont-ils reçu l’information pour large diffusion. Au niveau national, la direction générale d’Ele-cam, à travers des communiqués radiodiffusés, a annoncé le lancement effectif de cette campagne.

L’opération de révision des listes électorales consiste en l’inscription des citoyens sur des fichiers qui permettent d’établir le sommier des potentiels électeurs. L’enrôlement se fait en cinq étapes : la collecte des données biométriques, la capture de la photo numérique 4*4 de l’électeur, la collecte des empreintes digitales, l’édition et la remise du récépissé d’inscription.

Le retrait de la carte d’électeur, trois ou quatre semaines plus tard, est la dernière étape du parcours. En principe, cette révision des listes s’étendra jusqu’au mois d’août, étant donné qu’il s’agit d’une année non-électorale.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles