Camerounactuel

Remise de peine: déjà 355 détenus libérés à Yaoundé

Incarcérés à la prison centrale de Kondengui, ils bénéficient des effets du décret présidentiel du 15 avril 2020, portant commutation et remise de peines alors que la Commission chargée d’examiner les dossiers poursuit son travail.

355 détenus sont à date, sortis des prisons centrale et principale de Kondengui, le plus grand centre de détention de la région du Centre, voire du Cameroun. Ils bénéficient ainsi des effets du décret du 15 avril dernier, signé par le président de la République, Paul Biya, portant commutation et remise de peines.

Ces premiers prisonniers ont ainsi pu recouvrer leur liberté grâce à la diligence de la Commission technique mise immédiatement sur pied par le ministre d’Etat, ministre de la Justice, garde des Sceaux (Minjustice), Laurent Esso.

Initiée à partir de la circulaire du garde des Sceaux qui visait à donner les modalités d’harmonisation des positions pour une bonne appropriation des termes, cette commission est constituée du délégué régional de l’Admi-nistration pénitentiaire, des procureurs près les tribunaux compétents, des régisseurs de prisons.

Elle est coordonnée par le procureur général près la Cour d’appel du Centre, Jean Fils Nta-mack. Cet organe interne du Min-justice qui siège depuis le vendredi 17 avril dernier est chargé d’examiner les dossiers des détenus concernés par cette mesure de clémence présidentielle.

Dans la région du Centre, ce processus de désengorgement des prisons a été immédiatement enclenché dans les dix départements, aussitôt après la publication du décret du chef de l’Etat, indique le procureur général près la Cour d’appel du Centre.

Jean Fils Ntamack précise toutefois que l’examen des dossiers se poursuit au quotidien, en dépit des difficultés liées au contexte dominé par la crise sanitaire actuelle.

Lequel contexte impose le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement, notamment la distanciation sociale visant à barrer la route au Covid-19. « C’est d’ailleurs pour cela que ces détenus bénéficiaires sont libérés par vague de 100 personnes », a-t-il confié. C’est ainsi que 55 d’entre eux ont été libérés le 17 avril.

Du 18 au 20 avril, ce sont 300 prisonniers qui sont sortis de ces deux pétenciers. Au parquet général près la Cour d’appel du Centre, on indique qu’en plus de ceux qui recouvrent déjà la liberté, de nombreux autres détenus bénéficient des effets du décret présidentiel, avec notamment des réductions de leurs peines.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles