Camerounactuel

Recel : le film de l’arrestation musclée et de la libération de Blanche Bailly

Cette soirée du mardi 04 octobre 2022 a été celle d’une course folle autour de l’arrestation de cette artiste camerounaise d’afro pop.

Aux environs de 18 h 00, elle a lancé un direct sur sa page Facebook dans lequel elle se faisait interpellée de force par des éléments de la police. Deux agents exigeaient qu’elle les suive, «sans avoir présenté un document», nous renseigne un proche de l’artiste.

Dans les images justement on l’entend dire «je n’ai rien fait… ne me touchez pas …je ne sais pas pourquoi vous m’embarquez». L’un des policiers sous le feu de l’action déclare qu’elle l’a traité «d’amba», amba boy, comme pour désigner les éléments des groupes armés séparatistes qui sévissent dans les zones anglophones du Cameroun. Blanche Bailly réfute cette accusation, elle dit attendre son frère avant de les suivre, mais les hommes en tenue déclarent avoir reçu les ordres du «commissaire».

Nous apprendrons qu’elle a été blessée, après avoir été traînée au sol jusque dans le véhicule de la police. Cette scène se passe en présence de son fils qui ne cesse de pleurer.

Elle est conduite au commissariat central de Buéa…

Quelques minutes après son interpellation, Blanche Bailly est conduite au commissariat central de Buéa. Car en effet, son arrestation se fait dans cette ville du Sud-ouest qu’elle a quittée il y a quelques temps sans emporter ses effets. Elle venait donc avec l’intention de déménager ses biens pour la ville de Douala ce mercredi 05 octobre, lorsqu’elle a été interpellée.

Tout de suite, des spéculations ont commencé à faire le tour de la toile, certains affirmant que l’artiste mène des activités illicites, en rapport avec les groupes armés séparatistes. Toute chose battue en brèche avant que n’arrive l’affaire du frigo américain volé qu’elle aurait acheté ; un recel qui a mal tourné.

Pour cette version, notre source affirme effectivement qu’elle a acheté un frigo à un proche avant sa tournée hors du pays. A son retour il y a quelques jours, elle a reçu l’appel d’un inconnu qui lui a «demandé de remettre le frigo. Elle n’a pas refusé, elle a demandé qu’on rembourse son argent», affirme notre source. La discussion avec l’interlocuteur au téléphone s’est achevée en queue de poisson, jusqu’à ce qu’elle soit interpellée comme cela a été le cas ce mardi 04 octobre 2022.

Sa libération…

Son arrestation musclée devant son fils a créé une vague d’indignation et la toile s’est mobilisée. Plusieurs autorités sont intervenues dans le but de savoir pourquoi une telle brutalité devant la face du monde. Blanche Bailly a finalement été libérée autour de 21h.

Griote

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi