Camerounactuel

Paul Biya : « la relation avec la Russie est ancienne »

En conférence de presse mardi au sortir de l’audience accordée а son homologue français, le chef de l’Etat a apporter quelques précisions sur les rapports que le Cameroun entretient avec la Russie.

Allez-vous briguer un autre mandat en 2025 ou souhaitez-vous qu’une nouvelle génération porte les couleurs du Rdpc lors de la prochaine présidentielle ?

Comme vous le savez, le Cameroun est dirigé conformément à sa constitution. D’après cette constitution, le mandat que je mène a une durée de sept ans. Alors, en faisant la soustraction, vous saurez combien de temps il me reste à diriger le pays. Mais, autrement, ce sera su quand ce mandat arrivera à expiration. Vous serez informé sur le point de savoir : si je reste ou si je m’en vais au village.

Le Cameroun a noué un partenariat de défense avec la Russie. Est-ce que la guerre en Ukraine a des conséquences très concrètes pour le Cameroun ? Est-ce que vous condamnez l’intervention russe en Ukraine ?

Le Cameroun entretient des relations diplomatiques avec la France et aussi avec beaucoup d’autres pays : l’Allemagne, l’Espagne, la Chine, le Brésil… S’agissant de la relation avec la Russie, elle est ancienne. Nous avions signé avec ce pays, un accord de coopération (militaire) qui est venu à expiration.

On l’a renouvelé et nous l’avons signé. Le voyage de mon ministre (de la Défense) en Russie n’avait pas de rapport avec la situation de la guerre en Ukraine. Nous avons l’habitude de signer des accords de ce genre et en Afrique, il y a beaucoup de pays qui ont des accords avec la Russie.

C’était un acte dans la routine des relations diplomatiques entre nos deux pays. Il s’agissait simplement de renouveler un accord préexistant. Et donc, tout cela est normal. Les gens sont évidemment préoccupé par la guerre en Ukraine. Nous n’avons pas abordé ce problème et il n’était d’ailleurs pas question pour nous de le faire. C’était un acte de pure gestion d’une relation bilatérale.

Les effets de l’invasion de l’Ukraine par la Russie se font-ils ressentir au Cameroun ?

Evidemment. Le Cameroun commence à subir les effets de cette guerre. Nous faisons face à cette inflation galopante qui arrive. Il y a des difficultés dans le transport. Il y a l’anxiété des populations ; on ne sait pas de quoi demain sera fait. Le Cameroun fera ce qui est en son pouvoir pour hâter la fin de ce conflit et qu’on en vienne à la négociation et au retour de la paix.

Défis Actuels

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi