fbpx

Cameroun Actuel

Maroua : le réconfort de Jules Doret Ndongo après le passage mortel des éléphants

Le ministre des Forêts et de la Faune s’est déplacé dans cette ville de la région de l’extrême-nord, après le décès d’une femme lors du passage de ces pachydermes il y’a quelques jours.

Le samedi 27 mai 2023, la nommée Bintou trouve la mort avec l’arrivée de 4 éléphants en divagation dans la ville de Bogo à l’extrême-nord. Le Ministre des Forêts et de la Faune, Jules Doret Ndongo s’est rendu à Bogo pour présenter les condoléances du Gouvernement à la famille de la victime.

Les exposés du colonel Jean NYEMEG délégué régional des forêts et de la faune de l’extrême nord ont permis au Ministre de voir l’ampleur et la dangerosité de la situation avec les premiers pas des éléphants au cœur du centre-ville.

C’est la devanture de la chefferie de Bogo qui a servi de cadre à cette rencontre entre le Ministre des Forêts et de la Faune et les habitants de Balda situé dans le Diamaré arrondissement de Bogo. Selon les experts de la faune qui ont eu des échanges avec le patron des forêts et de la faune, les pachydermes ont quitté le Tchad et cherchaient à retourner au parc national de waza. Mais leur couloir de migration était obstrué par les maisons construites sur la piste migratoire.

A cela s’ajoutent les tranchées faites par la brigade d’intervention rapide (BIR) entre Danbanga et Tildé ce qui fait que les éléphants ne peuvent pas faire leur entrée au parc national de waza.

Selon le Ministre des forêts et de la faune, il va saisir son collègue de la défense pour voir dans quelle mesure on peut refermer les tranchées pour une période déterminée afin de permettre aux pachydermes de ne pas changer leurs corridors au risque de perdre des vies.

Le déplacement massif des éléphants est dû également aux changements climatiques avec les mares d’eau qui tarissent.
Une vingtaine de sous-préfet, y compris les maires des localités concernées, ont été invités à faire une sensibilisation auprès de leurs populations afin qu’elles respectent les périodes annuelles pendant lesquelles ces pachydermes se déplacent un peu plus.

Au vu des différents exposés, le danger est perceptible, car les éléphants cherchent souvent leur corridor de transit habituel. Et s’il s’avère que ces éléphants soient déroutés, ceci devient un danger permanent pour les populations des zones environnantes, occasionnant la destruction des cultures par ces éléphants et pire encore des morts.

Au cours de ces assises entre le Ministre des Forêts et de la Faune avec les élites de l’extrême nord ont fait part de l’ambiance de peur et de la terreur qui règne dans l’extrême-nord. Le Ministre a enfin procédé à la remise des plaques de signalisation au délégué régional des forêts et de la faune pour indiquer le passage des éléphants.

Mimi Mefo Info

Laisser un commentaire

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien