Camerounactuel

L’ONU appelle le Mali à libérer les soldats ivoiriens détenus

Les Nations unies ont exprimé lundi leur profonde inquiétude face au maintien en détention de plusieurs soldats ivoiriens par le Mali, et ont appelé à leur libération, a déclaré un porte-parole de l’ONU.

« Au nom des relations fraternelles entre les peuples de la Côte d’Ivoire et du Mali, le Secrétariat des Nations unies appelle à libérer de toute urgence les soldats ivoiriens détenus », a déclaré Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres.

L’organisation mondiale soutient fermement tous les efforts visant à faciliter la libération des soldats détenus à Bamako depuis le 10 juillet. Les Nations unies ont également exprimé leur soutien au « rétablissement de la confiance et à la promotion du bon voisinage entre les deux pays », a indiqué M. Haq lors d’une conférence de presse régulière.

Le Mali a accusé les soldats ivoiriens d’être des mercenaires, et a dans un premier temps interrompu toutes les rotations des Casques bleus de l’ONU sur son territoire.

Les soldats ivoiriens étaient supposés aider la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à protéger une société sous contrat avec l’ONU.

La suspension des rotations de la MINUSMA a été levée, mais les militaires ivoiriens sont toujours en détention, à l’exception de trois femmes qui ont été libérées.

Le gouvernement malien a depuis prononcé de nouvelles accusations contre les Ivoiriens détenus, les accusant notamment de « complot ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU a créé la MINUSMA pour aider le Mali à lutter contre les extrémistes et d’autres groupes armés.

Xinhua

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi