Camerounactuel

Les visages de la diaspora camerounaise de France

A l’occasion de la visite du président français, Emmanuel Macron, au Cameroun, Cameroon Tribune publie une mosaïque des visage les plus représentatifs de la diaspora camerounaise en France.

Politique

Pierre N’Gahane

Universitaire et haut fonctionnaire, Pierre N’Gahane officie, depuis le 16 mars 2022, comme recteur de l’Académie de Dijon. Mais hors de la sphère académique, le Camerounais, né en 1963, est surtout connu comme le premier Africain à diriger un département en France.

Après avoir été nommé en 2007, préfet délégué pour l’égalité des chances dans les Bouches-du-Rhône, il a été tour à tour, à partir de 2008, préfet des Alpes-de-Haute-Provence, préfet des Ardennes (2011), Préfet de la Charente (2016) et préfet de la Marne (2020).

Conseiller du gouvernement entre 2019 et 2020, il a également été secrétaire général du Comité interministériel pour la prévention de la délinquance. Un parcours élogieux qui fait de Pierre N’Gahane une personnalité régulièrement citée en exemple en matière d’intégration des minorités dans les instances décisionnelles françaises.

Serge Ngassa

A chacun de ses séjours au Cameroun, Serge Ngassa, maître chocolatier, dont l’entreprise Cocoa Valley est installée à Villaz (Haute Savoie) en France, ne manque pas de rencontrer les autorités locales. Au cours d’une visite en 2021, celui qui a fait ses classes dans le secteur de la restauration et de l’humanitaire avant de se lancer dans la transformation du cacao était venu parler de la mise en place d’une unité de transformation au Cameroun.

En attendant la mise en œuvre effective de ce projet, les chocolats sortis de son usine et faits à base de fèves cultivées dans ses plantations au Cameroun sont consommés en France et même dans les pays voisins, notamment la Belgique et la Suisse.

Son entreprise aujourd’hui, confiait-il au journal Le Monde il y a quelques mois, c’est 40 employés à temps plein dans les plantations, beaucoup plus pendant les récoltes. Mais aussi une collaboration avec près de 200 maîtres chocolatiers pour proposer un chocolat toujours de qualité.

Fabrice Yondjo

A 46 ans, ce compatriote installé en France depuis une dizaine d’années est le propriétaire de l’entreprise Bazou, un service traiteur spécialisé dans les gastronomies africaines et des territoires d’Outre-mer de France. Son ambition de proposer des repas et boissons de qualité aux consommateurs a porté ses fruits.

Aujourd’hui, ses produits notamment une trentaine de plats africains, réunionnais et antillais sont consommés en France à partir de 9 euros (plus de 5000 F). Fabrice Yondjo est surtout le seul Camerounais à avoir aujourd’hui un agrément sanitaire en France pour la plus grande assurance de ses clients qu’il livre désormais aussi à domicile.

Fadimatou Ousmanou

La trentaine à peine entamée, Fadimatou Ousmanou, Camerounaise née et a grandi en France, dit avoir gardé un lien toujours très étroit avec son pays d’origine. Le Cameroun a donc de quoi être fier de cette jeune dame, co-fondatrice de l’application Tap tap send. Une application qui facilite le transfert d’argent de l’étranger vers l’Afrique et l’Asie de façon instantanée et à des coûts avantageux.

Après ses études en sciences politiques et en management des projets puis des expériences avec l’écosystème entrepreneurial africain notamment au sein des équipes d’Orange Afrique Moyen-Orient comme coordonnatrice du prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique, Fadimatou Ousmanou a contribué à faire rentrer l’application Tap Tap send dans les habitudes de consommation.

Pierre de Gaétan Njikam

Il commence sa carrière au cabinet d’Alain Juppé, ancien Premier ministre français et ancien maire de Bordeaux. Actuellement conseiller municipal et métropolitain, Pierre de Gaétan Njikam a également exercé les fonctions de 3e adjoint au maire de cette ville entre mars 2014 et juin 2020. Le Sommet Afrique-France de 2020 dont il était co-prési- dent national du Comité d’organisation porte aussi sa griffe.

Initiateur des Journées nationales des diasporas africaines qui se tiennent depuis 2013 à Bordeaux, il est par ailleurs membre du Bureau de la Chambre de Commerce et d’industrie de Bordeaux et Gironde. Entre autres responsabilités, Pierre de Gaétan Njikam est aussi président directeur général du Fonds de dotation Pierre Castel – Agir avec l’Afrique, spécialisé dans le soutien à l’entrepreneuriat des jeunes dans l’agriculture et l’agro-alimentaire en Afrique.

Sport

Yannick Noah

Premier Français à remporter le tournoi de tennis de Roland Garros en 1983, Yannick Noah est aussi le premier capitaine de l’équipe de France à gagner la Coupe Davis en 1991. Jusqu’ici, l’homme de 62 ans reste le visage du tennis français grâce aux nombreux lauriers glanés comme joueur et comme entraîneur.

Des prédispositions physiques héritées de son père, ancien footballeur, Zacharie Noah de regrettée mémoire. Même sa riche carrière musicale n’a jamais pu le tenir pendant longtemps loin des courts de tennis. Les gènes de sportif, il a su les transmettre à son fils, Joakim Noah, ancien basketteur de NBA.

Patrick Mboma

Ancien footballeur d’origine camerounaise mais basé en France, Patrick Mboma est une légende dont le monde entier est fier. Mais la légende qu’il est aujourd’hui peut davantage être attribuée aux connaissances qu’il a acquises depuis ses humbles débuts en jouant pour des clubs de football en France dans des clubs renommés comme le Paris-Saint Germain (PSG).

La relation cordiale que ce joueur partage avec la terre du président Macron et ses exploits de footballeur, l’ont fait grandir. L’homme de 51 ans est aujourd’hui l’un des meilleurs consultants de la populaire chaîne française Canal +. Il est également ambassadeur du 20Z2 Japan Tour du PSG.

Samuel Umtiti

Depuis que Samuel Umtiti a choisi de jouer au football, il a toujours tapé dans l’œil des différents entraîneurs des sélections nationales de France. C’est ainsi que le défenseur, dont le pied gauche constitue le point fort, a évolué au sein des U17, U18, U19, U20. Il sera de l’effectif qui a été sacré champion du monde des-U20 en 2013. Une constance qui finira par payer puisqu’en 2016, il est convoqué chez les Bleus.

Avec l’équipe nationale fanion, il est sacré champion du monde deux ans plus tard en Russie. Sociétaire du Fc Barcelone, poussé vers la sortie malgré un contrat qui court jusqu’en 2026, Samuel Umtiti espère bien, à 28 ans, avoir la possibilité à nouveau de défendre les couleurs de la France, lui qui n’a plus été convoqué depuis 2019 à cause d’une blessure au genou.

Arts et spectacles

Georges Seba

Il est l’homme du rythme, mais aussi des grandes causes. Georges Seba aime chanter pour son public des mélodies venues des écluses des cieux… A l’âge de 15 ans, il se lance dans les « Gospel’s Singers » de Messa II à Yaoundé, l’un des premiers groupes à faire du gospel à l’américaine au Cameroun.

Le pays natal et une bonne partie de l’Afrique conquis, il poursuit l’aventure en France, où dans les années 80, il crée les « Chérubins de Sarcelles», et plus récemment, le « Chœur Gospel de Paris » installé à la Place de la Bastille. Avec ce groupe, il va partout dans le monde.

L’artiste ne fait pas que prôner l’évangile à travers sa musique. Fabuleux arrangeur et amoureux de la vie, il signe des trésors du bikutsi, du zouk, et met son génie musical au service de noms comme Céline Dion, Paul Simon, les Kassav’, Yannick Noah.

Jacques Greg Belobo

Il est un produit moulé à l’école française. Jacques Greg Belobo, chanteur lyrique camerounais, est façonné au Conservatoire national de Nice, puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Aujourd’hui, la scène mondiale ouvre les portes à celui qui est considéré par des artistes locaux de son registre, comme l’« ancêtre » de l’opéra au Cameroun.

Sa démarche : apporter la musique classique 1 aux Camerounais, et apporter la musique camerounaise à la planète. La musique classique, il s’en sert comme d’un facilitateur entre les cultures. Ses collaborations avec les plus grandes voix lyriques ne l’éloignent pas des artistes de son pays. Ses duos avec Lady Ponce ou Magasco, constituent l’illustration de cette interculturalité dont Jacques Greg Belobo se veut l’ambassadeur.

Blick Bassy

Adepte de sonorités mêlant indie, pop et afro-soul, le Camerounais Blick Bassy, enraciné en profondeur dans la culture rythmique du continent africain, connaît une ascension musicale fulgurante en France, sa deuxième patrie. A l’international, il explose. Etabli à Paris depuis 2005, année où il entame sa carrière solo, l’artiste aux multiples casquettes compte quatre albums dont le dernier intitulé « 1958 » est sorti en 2019.

Le talentueux auteur-compositeur-interprète est connu pour ses vibrantes prestations scéniques. Artiste engagé, il invite à travers ses textes, la nouvelle génération à redécouvrir sa culture et son histoire, afin de s’inventer un futur qui lui ressemble. Né en 1974 au Cameroun, cet ancien membre du groupe Macase qu’il fonde en 1996, s’essaie dans d’autres domaines artistiques, notamment la littérature.

TayC

A 26 ans, le chanteur français d’origine camerounaise est au sommet de son art. Révélé en 2020 avec le titre « N’y pense plus », Tayc s’est fait un nom à l’international. Et il entend bien apporter du sang neuf à la scène musicale française grâce à un UMM subtil mélange d’afrotrap et de sonorités caribéennes. Son créneau, les chansons d’amour dans la pure tradition du R&B, de la soul et du zouk.

Avide de nouvelles chansons et de nouveaux à succès, Julien Bouadjie, à l’état civil, poursuit son ascension y musicale en enchaînant les projets. En moins de 12 ans, le porte-étendard de l’Afrotrap à la française a enregistré et commercialisé deux suites à sa mixtape. La coqueluche de la musique française s’offre en même temps quelques collaborations. Tayc est de cette nouvelle génération de musiciens français engagés.

Imane Ayissi

30 ans que Paris est sous le charme d’Imane Ayissi. Cet amour fidèle, la capitale française le lui rend bien. En 2021, le styliste camerounais installé depuis 1992 dans la ville où bat le cœur de la mode, devient le premier créateur d’Afrique sub-saharienne inscrit dans le calendrier officiel de la Fédération de la haute couture. Imane, c’est un autodidacte oui, mais un autodidacte talentueux.

Tout ce qu’il touche lui réussit, que ce soit I dans la danse qu’il pratique au sein de la troupe montée par sa fratrie ou avec le ballet national ; que ce soit dans le mannequinat où il fait les podiums pour des sommités comme Dior, Lanvin, Yves Saint Laurent, Valentino, Givenchy, Pierre Cardin; que ce soit dans le stylisme où aujourd’hui et pour longtemps grâce à sa marque éponyme, il fait la fierté du Cameroun par ses créations originales.

Littérature

Eugène Ebodé

Écrivain, enseignant, journaliste, Eugène Ébodé est notamment docteur en littérature française et comparée (Université Paul-Valéry de Montpellier). Auteur d’une quinzaine de livres portant principalement sur les fractures sociales et la nécessité de la coopération parmi les êtres, ses principaux romans rendent compte de l’action de figures féminines héroïques telles Souveraine Magnifique, rescapée du génocide des Tutsis au Rwanda, l’Américaine Rosa Parks ou le rôle méconnu de la Casamançaise Aline Sitoé Diatta dans la critique de la colonisation au Sénégal.

Son roman, « Le Balcon de Dieu », souligne et salue la « révolution digitale » des femmes à Mayotte, Eugène Ébodé a reçu plusieurs distinctions dont le prix Eve Delacroix (Académie française) et le prix Yambo Ouologuem. Il a été fait chevalier de l’ordre de la Valeur au Cameroun en 2016 et chevalier des Arts et des Lettres en France en 2010. Eugène Ebodé est né en 1962 à Douala.

Léonora Miano

Née en 1973 à Douala, Léonora Miano s’installe en France en 1991, pour étudier la littérature américaine. Sa première oeuvre, « L’intérieur de la nuit », reçoit un bon accueil de la critique francophone et six prix. Elle récolte le Goncourt des lycéens en 2006 pour son deuxième roman : « Contours du jour qui vient ».

Auteur prolixe, Léonora Miano publie cinq romans en 2008, dans la collection « Étonnants classiques » du Groupe Flammarion. Ils sont regroupés sous le titre « Afropean et autres nouvelles ». Son œuvre a la particularité de créer une littérature consciente des transformations du monde et de l’humanité. Elle défend l’identité afropéenne à l’heure de la mondialisation, qui pourrait régénérer la culture française par le biais de la littérature francophone.

Léonora Miano compte à son actif 21 ouvrages, neuf prix et distinctions dont le Grand prix littéraire d’Afrique noire (2011), le Femina (2013). Elle a été nommée au grade de chevalière de l’ordre des Arts et des Lettres en France en 2014.

Gaston Kelman

Il naît à Douala en 1953. L’ancien directeur de l’Observatoire urbain de la ville d’Evry, en France, est au cœur des problématiques des migrants noirs et milite activement pour leur intégration. Aujourd’hui, il dirige un cabinet de conseil sur ces questions. Avec son ouvrage «Je suis noir et je n’aime pas les manioc », Gaston Kelman publie en 2003 un best-seller dans lequel il dénonce certains lieux communs qui pèsent sur les Noirs.

En 2008, il signe un nouvel ouvrage, essai décapant et toujours à contre-courant sur l’Afrique : « Les hirondelles du printemps africain ». Dans son argumentaire, l’auteur pense qu’il convient de combattre deux idées. La première qui trouverait comme unique cause du sous-développement la rencontre avec le Blanc par la Traite et la Colonisation. La seconde qui proclame l’unité et la fraternité des nations africaines.

Pour lui, il faut au contraire bâtir une union africaine qui soit fondée sur des critères objectifs (démocratie, PIB, inflation) ayant permis la construction de l’Europe. Union africaine bâtie par des hommes au rt gard neuf, des « révolutionnaires éclairés ».

Gaston-Paul Effa

Né à Yaoundé en 1965, Gaston-Paul Effa est professeur de philosophie, écrivain et critique littéraire. Septième d’une famille de 33 enfants, il a été « donné à Dieu » à l’âge de cinq ans et élevé chez des religieuses à Yaoundé. Il reste dans cette congrégation jusqu’à l’âge de 15 ans, découvrant la littérature et tout particulièrement Cervantès.

Il poursuit son éducation religieuse en France, où il rejoint les jésuites en 1981 à Strasbourg, puis apprend l’allemand, l’hébreu et suit des études universitaires jusqu’à l’obtention d’un Capes de Philosophie. Partagé entre sa terre d’origine, le Cameroun, et sa langue d’adoption, le français, Gaston-Paul Effa a publié plusieurs romans d’inspiration autobiographique, traversés par des questionnements identitaires et une posture très critique face aux coutumes et traditions africaines.

En 1998, il reçoit le Grand prix littéraire de l’Afrique noire pour « Mâ » (Grasset), un hymne à la femme africaine écrit dans une langue admirable. Gaston-Paul Effa est également auteur de plusieurs livres d’entretiens avec Gabriel Attias et André Chouraqui consacrés aux relations entre le peuple juif et le peuple noir.

Médias

Alain Foka

Avec son timbre vocal particulier, Alain Foka est aujourd’hui l’une des figures marquantes de la scène médiatique franco-camerounaise. Après des études primaires et secondaires au Cameroun, c’est en France qu’il dépose ses valises. Il est ainsi diplômé de l’Institut d’études politiques, du Centre de formation des journalistes et de l’Ecole supérieure de réalisation audiovisuelle de Paris.

Après ce parcours, Alain Foka entame sa carrière journalistique à France Inter où il présente des flashs d’informations, avant de rejoindre Europe 1 et La Cinq en tant que reporter. En 1992, il créée la société Phoenix Productions médias, devenue Idy Productions, avec laquelle il réalise des documentaires pour Planète, France 2 et TF1. Depuis 1994, il est journaliste à RFI où il produit et anime de nombreux magazines. Notamment Archives d’Afrique.

Constant Nemale-Pouani

C’est un Camerounais qui a su tirer son épingle du jeu en France. Constant Nemale-Pouani est le fondateur et l’actuel président directeur général d’Africa 24, une chaîne de télévision exclusivement dédiée à l’information africaine et basée en France. Avant le lancement de cette télévision en 2009, personne ne l’avait vu venir en France.

Constant Nemale était d’abord journaliste, puis rédacteur en chef adjoint de Mondial Basket, magazine français consacré au basket-ball. C’est en 2001 qu’il crée ETNIUM, une agence de communication et de marketing. En 1998, il fait partie des pères fondateurs de 3A Telesud. Il se retire en 2006 et lance Africa 24 en 2008. Constant Nemale-Pouani est par ailleurs le président de l’entreprise Afrimédia.

Patrick Fandio

Journaliste, grand reporter, chroniqueur. Le Camerounais Patrick Fandio s’est inséré dans l’univers médiatique français après l’Ecole de journalisme de Paris IV-Sorbonne. En 1998, il commence comme stagiaire à France 2 en 1998. Il est embauché la même année après avoir impressionné lors du remplacement d’un collègue pendant le Tour de France.

C’est ainsi qu’au fil des années le Camerounais déroule son talent lors des grands évènements. Notamment le tremblement de terre en Turquie, les coulées de boue en Algérie, le 11 septembre, l’Erika etc. Il devient grand reporter international en 2003 pour TF1. Patrick Fandio anime des émissions sur France info.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi