Camerounactuel

La Régionale SA devient une banque

La Commission Bancaire d’Afrique Centrale (Cobac) vient de donner son avis favorable à l’ancienne microfinance dirigée par Charles Rollin Ombang Ekath.

Pari réussi pour Charles Rollin Ombang Ekath. L’administrateur directeur général de La Régionale d’Épargne et de Crédit SA a obtenu l’avis favorable de la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (Cobac) pour la mutation de son entreprise. Ainsi,

La Régionale SA ne compte plus parmi la longue liste des Etablissements de Microfinances (EMF) du Cameroun. Elle est désormais une banque universelle, la 18ème que compte le marché bancaire de notre pays.

Dans les coulisses d’une stratégie offensive 

Il s’agit en effet de l’heureux dénouement d’un processus de transformation de la désormais ancienne microfinance de 2ème catégorie.

Engagé par son top management il y a deux ans, cette opération avait pris un coup d’accélérateur en début d’année 2021 avec le lancement du processus de son introduction en bourse, à travers la mise en vente d’actions sur le marché financier unifié de l’Afrique centrale (Bvmac), basé à Douala au Cameroun. L’objectif de cette opération étant de porter le capital de 8,04 milliards de F CFA à plus de 15 milliards de F CFA.

«Son cours d’ouverture était fixé à 42000 FCFA. Suite à la forte demande des titres La Régionale au mois de décembre, son cours a augmenté et s’est fixé à 43 260 FCFA à la clôture de séance de cotation du 31 décembre 2021. En termes de liquidité, 298 titres ont été échangés pour un montant total de 12,546 millions FCFA », souligne la Bvmac dans son rapport 2021.

Seulement, sur les 8,5 milliards de F CFA sollicités, La Régionale d’Epargne et de Crédit n’a pu lever que 2,5 milliards de F CFA auprès des investisseurs.

L’enveloppe est loin d’atteindre l’objectif visé, mais elle permet à l’établissement de crédit de porter son capital social au-delà des 10 milliards de francs CFA nécessaires pour exercer sur le marché bancaire local (soit 10 125 360 000 F CFA). Mission accomplie donc pour Charles Rollin Ombang Ekath, l’entrepreneur et pasteur qui nourrit l’ambition de changer le secteur bancaire en Afrique centrale.

Ce qui va changer pour La Régionale 

Concrètement, l’agrément accordé à La Régionale d’Epargne et de Crédit lui permet d’amorcer une nouvelle étape de son développement. « A La Régionale SA, selon nos valeurs, nous concevons et innovons toujours pour répondre à notre clientèle, explique un cadre de l’établissement bancaire.

C’est ainsi que de nombreux produits et services sont conçus et adaptés pour les besoins des particuliers ». Le passage d’Etablissement de Microfinance à banque répondrait donc à ce besoin d’aller toujours plus loin pour satisfaire une clientèle de plus en plus grande.

En effet, La Régionale SA jouit déjà d’une forte assise sur le marché camerounais avec 41 agences à travers le pays et une filiale de 4 agences au Gabon. En effet, au 31 décembre 2020, La Régionale SA affiche des fonds propres nets d’environ 10 milliards de F CFA, un résultat de 1,5 milliard de F CFA, un volume de 110 000 clients à travers son réseau de 41 agences au Cameroun et un peu plus de 107 000 comptes ouverts.

Pour marquer son empreinte dans l’écosystème de la finance, cette banque à capitaux locaux selon sa direction des relations publiques, compte s’attaquer aux segments de marché sur lesquels les banques ne sont pas agressives comme le financement des Petites et Moyennes Entreprises (PME). Mais surtout le financement du Besoin en Fonds de Roulement (BFR) des grandes entreprises et la digitalisation.

Sur ce dernier volet, la désormais banque compte développer un service de mobile banking qui permettra à ses clients, de mobiliser leurs ressources depuis leur smartphone ou leur ordinateur.

Défis Actuels

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi