fbpx

Cameroun Actuel

La Chine impose de nouvelles mesures de confinement alors que les cas de Covid augmentent après les vacances

Covid en Chine : Le dernier confinement a commencé lundi dans la ville de Fenyang, dans la province du Shanxi (nord de la Chine), après la découverte d’un cas positif préliminaire.

Les villes chinoises ont imposé de nouvelles mesures de confinement et de restriction des déplacements après que le nombre de nouveaux cas quotidiens de COVID-19 a triplé pendant une semaine de vacances, avant une importante réunion du Parti communiste à Pékin la semaine prochaine.

La dernière mesure de confinement a été prise lundi dans la ville de Fenyang, dans la province du Shanxi (nord de la Chine), après la découverte d’un premier cas positif lors d’un test effectué la veille dans toute la ville, a rapporté le diffuseur d’État CCTV.

Dans la région voisine de Mongolie intérieure, la capitale Hohhot a annoncé que les véhicules et les passagers extérieurs seraient interdits d’accès à la ville à partir de mardi. Hohhot a enregistré plus de 2 000 cas en une douzaine de jours.

La Chine est l’un des rares pays au monde à avoir encore recours à des mesures sévères pour empêcher la propagation de la maladie. Le Parti communiste, qui est au pouvoir depuis longtemps, est particulièrement inquiet, car il tente de donner une image positive de la nation à l’approche du congrès du parti, qui se tient une fois tous les cinq ans et qui débute dimanche.

Les déplacements ont été réduits pendant le congé annuel de la fête nationale qui a débuté le 1er octobre, les autorités ayant découragé les gens de quitter leurs villes et leurs provinces. Mais le nombre de nouveaux cas quotidiens a tout de même augmenté, passant de 600 au début des vacances à environ 1 800.

Les dirigeants ne veulent pas qu’une épidémie majeure jette une ombre sur le congrès, mais leur approche stricte du « zéro COVID » a eu un impact économique, en particulier sur les petites entreprises et les travailleurs temporaires. De nombreux Chinois espèrent que la politique de lutte contre la pandémie sera assouplie après la réunion.

Des épidémies ont été signalées dans tout le pays, les plus importantes se situant en Mongolie intérieure et dans la région extrême-ouest du Xinjiang. Ces deux régions ont enregistré plusieurs centaines de nouveaux cas par jour.

Shanghai, où les habitants ont subi des fermetures prolongées au début de l’année, et Pékin, la capitale nationale, ont enregistré un nombre restreint mais croissant de cas. Deux districts de Shanghai ont annoncé la fermeture de cinémas et d’autres lieux de divertissement lundi.

Faire la queue pour un test de dépistage gratuit plusieurs fois par semaine est devenu la norme pour de nombreux Chinois, Pékin et d’autres villes exigeant un résultat négatif dans les 72 heures pour entrer dans les parcs, les immeubles de bureaux, les magasins et autres lieux publics.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire