Camerounactuel

Jean-Claude Mbede : « Samuel Eto’o doit cogner dur en privé et garder la belle image de “papa” qui encadre »

Jean-Claude Mbede Lastardedieu, journaliste camerounais vivant en Italie.

À propos di discours de Samuel Eto’o!

Le discours, le ton de la colère du Président de la Fecafoot, M. Samuel Eto’o sont largement justifiés. En Europe les joueurs concernés savent que leurs présidents leur parlent souvent ainsi après un match raté. Franck Zambo Anguissa sait que son président, Aurelio de Laurentis lui a servi une semaine d’entraînement d’affilée avec ses coéquipiers, il y’a un mois, après une victoire courte, qu’il a jugée sans engouement. Rigobert Song Bahanag Officiel a dû parler aussi à ses poulains. Mais le discours du président, chef de délégation était politique.

Sauf pour ceux qui regardent encore Samuel comme le footballeur qu’il fut. Mais il est le patron du football camerounais! D’ailleurs, son discours concernait aussi bien les joueurs que le staff technique et l’attitude de Rigobert Song en dit long dans cette vidéo. Il sait que son patron est fâché. Il fallait dire cette vérité.

Samuel, qui est dans son rôle, en qualité d’autorité politique et morale de notre football, a été élu et si ça tourne mal, c’est à lui seul que le peuple demandera des comptes.

Mais, Samuel, mon frère bien aimé le sait: en football, les choses des vestiaires ne doivent jamais être rendus publiques (immédiatement). Car le linge sale se lave en famille. Ce discours thérapie aurait du ne jamais être ni filmé ni publié. Car, Il n’était pas destiné au public.

Ernest Obama est un jeune frère. Je lui recommande beaucoup de responsabilité. Car gérer la communication de la fédération camerounaise de football, avec un monument comme Samuel Eto’o, est un poste politique à assumer avec beaucoup d’allant.

Samuel Etoo doit cogner dur en privé et , dehors, garder la belle image de “papa” qui encadre et soutient quand ça ne va pas.

Surtout que les joueurs qui sortent d’une longue saison et qui ont eu le contrôle di Match et ne se sont jamais sentis en danger, ont fait le choix, de ne rien forcer. Pour éviter des blessures inutiles en cette période de mercato.

En définitive, la colère du patron de notre football est justifiée. Elle devait rester privée et les joueurs ont choisi de se contenter de peu d’efforts pour ne pas prendre de risques devant un adversaire qui ne les a jamais inquiètes.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

1 réflexion sur “Jean-Claude Mbede : « Samuel Eto’o doit cogner dur en privé et garder la belle image de “papa” qui encadre »”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles