Camerounactuel

Jean Baptiste Atemengue : « le système électoral Camerounais est plus transparent que celui de la France »

Monsieur Jean Baptiste Atemengue, militant du Rdpc à oser le dire : « Le système électoral Camerounais est plus transparent que celui de la France ». C’était ce dimanche 24 juillet 2022 dans l’émission droit de réponse sur Équinoxe TV.

Mon commentaire :

Pour que notre système électoral soit plus transparent que celui de la France, il faut déjà qu’il commence par être transparent. Ce qui n’est pas le cas. Et ce n’est pas la falsification des procès verbaux d’élections comme le monde à pu voir lors du contentieux électoral de la présidentielle de 2018 qui va me démentir ici. Les avocats du MRC avaient à cette occasion démontré que le Rdpc avait falsifié 32 PV pour s’octroyer indûment la victoire à cette présidentielle. Est-ce que c’est ce qui se passe en France ?

Quand quelqu’un m’a dit que ce monsieur à l’air de quelqu’un qui consomme l’alcool en excès je n’y ai pas cru et aimerais d’ailleurs ne pas y croire même en voyant avec quelle facilité il déconne et avec quelle légèreté il parle des choses sérieuses touchant la vie politique d’un pays qui vient de traverser 40 années de dictature et dont les populations dans leur immense majorité veulent tourner la page de ce triste épisode pour emprunter définitivement les sentiers d’une démocratie authentique.

En réalité, qui est assez naïf pour croire qu’un système électoral comme celui du Cameroun qui exclut des élections à deux tours avec bulletin unique et qui est contrôlé à tous ses étages par les militants convaincus du parti au pouvoir est transparent dans un contexte de pluralisme politique ?

En effet, pour faciliter l’opacité et les fraudes électorales au Cameroun, les dirigeants ont confié la gestion de l’organe électoral, Elecam, aux militants du parti au pouvoir. Et pour mieux assujettir cet organe, ils se sont arrangés pour qu’il ne jouisse pas d’une autonomie financière.

C’est pareil pour la cour constitutionnelle qui proclame les résultats des élections et qui au regard de son organisation a toujours donné l’impression que c’est finalement le Rdpc, parti au pouvoir, qui proclame les résultats des élections au Cameroun. Monsieur Atemengue c’est un scandale qui doit vous interpeller si vous êtes habité par un minimum d’honnêteté.

Quand on a à faire à un tel niveau de scandale, tel qu’on n’en connaît que dans les pires dictatures de ce monde, comment on fait pour imaginer un temps soit peu que le système électoral Camerounais est plus transparent que celui de la France ? Une telle ignominie ne peut venir que de quelqu’un qui a perdu au moins ponctuellement toute sa lucidité .
C’est peut être lieu de dire qu’un plateau de télé n’est pas un cirque pour des cons.

C’est pourquoi je me permettrai d’inviter très poliment monsieur Jean Baptiste Atemengue à respecter dorénavant les Camerounais. Surtout quand on parle des choses sérieuses qui engagent l’avenir de toute la nation . Il doit savoir que le peuple Camerounais dans son immense majorité veut tourner la page des 40 ans de simulacres d’élections et des fraudes électorales grossières qui ont poussé le pays dans l’abîme où il se trouve aujourd’hui.

C’est pourquoi il attend des dirigeants Camerounais qu’ils mettent sur la table la question cruciale du système électoral consensuel qui doit déboucher sur l’adoption d’un nouveau système électoral pouvant garantir des élections équitables, justes et transparentes. Ce qui n’est pas possible avec le code électoral archaïque actuel.

Soyez des hommes politiques dignes. On peut être partisans du régime autocratique de Yaoundé et soutenir ce qui peut aider au progrès démocratique du pays. On n’est pas obligé de faire le pitre tous les jours. C’est absolument ridicule.

Arlette Framboise Doumbe Ding

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi