Camerounactuel

Insécurité à Douala : les “Microbes” saccagent Ndogbong 

La population dénonce le phénomène qui gagne peu à peu du terrain à Douala.

Ce fut une scène désagréable dans le quartier Ndogbong (Douala III) le 11 août lorsqu’un groupe de bandits armés, connus sous le nom de “microbes”, a pris d’assaut le quartier de Zaschman en saisissant des téléphones, de l’argent et tout objet de valeur.

J’étais assis devant ma porte quand vers 20h40 j’ai vu des garçons étranges armés de machettes, de haches, de couteaux et d’autres armes que je ne peux pas vraiment décrire. Alors que je regardais encore et que je me demandais ce qui se passait, J’ai vu des gens courir d’un bout à l’autre en criant “les microbes !” ; alors que je luttais pour entrer dans ma maison pour verrouiller mon portail, les soi-disant microbes attaquaient les gens, pénétraient quelque part dans les magasins et la confusion était réelle“, a expliqué Ngombeleck Antoinette, habitante de Ndogbong.

Elle a en outre révélé que les jeunes hommes armés étaient plus de 30 car elle pouvait à peine compter.

Ndifou Jean Paul, un chauffeur de taxi qui se trouvait sur ce tronçon lorsque l’incident s’est produit, s’est rappelé qu’ils l’avaient arrêté et lui avaient demandé de l’argent.

Avant que je ne puisse même demander ce qui se passait, j’en ai vu une dizaine autour de mon taxi et l’un d’eux se tenait même sur le dessus de la voiture avec une longue machette dans les mains. Je leur ai donné tout l’argent que j’avais qui était proche de FCFA 30 000,1 ont finalement quitté mon taxi et couru pour sauver ma vie“, raconte Ndifou Jean Paul.

Il a ajouté qu’il les avait vus entrer par effraction dans des magasins et collecter de l’argent.

L’un des commerçants dont le magasin a été pillé a expliqué que c’était une scène horrible. “Ils ont récupéré mon argent et d’autres articles dans mon magasin. Ils étaient si nombreux qu’on pouvait à peine les compter. Ils peuvent être une cinquantaine et ils ont attaqué plus de 20 magasins ici à Ndogbong“, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que tous les propriétaires de magasins autour de Ndogbong se sont également préparés à riposter la prochaine fois qu’ils commettent une telle attaque.

En l’espace de deux semaines, les “microbes” ont attaqué différents quartiers de Douala dont Bali, Ndokoti, Marche Congo, Ange Raphael et bien d’autres. Il est rapporté qu’après l’attaque de Ndogbong jeudi soir, certains ont été arrêtés et enfermés par les forces de sécurité.

En attendant que l’administration prenne des mesures strictes pour mettre fin aux atrocités, les habitants de la plupart des quartiers ont également pris des mesures pour riposter au cas où ils attaqueraient à nouveau.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi