Camerounactuel

Insalubrité : Célestine Ketcha Courtès rappelle Hysacam à l’ordre

Au cours d’une réunion d’évaluation des prestations de la Société d’hygiène et de salubrité du Cameroun face à la prolifération des immondices, les responsables de cette société ont reconnu le préjudice grave causé par une grève de certains employés, en promettant au Minhdu, d’accélérer le rythme des collectes, afin de rattraper rapidement le niveau de propreté des villes.

Plus de villes poubelle ! Le ministre de l’Habitat et du développement urbain a présidé hier mercredi 04 mai, une réunion d’évaluation des prestations de Hysacam, la société en charge du ramassage et du traitement des déchets, suite à la crise d’insalubrité résultant de l’interruption des prestations de cette société, ayant entrainé la création des immondices autour des points de collecte et la prolifération des dépotoirs sauvages le long des rues.

Il était question pour le Minhdu en concertation avec les parties prenantes, d’analyser les causes des interruptions récurrentes des activités de la société Hysacam, afin de traiter le problème à la racine et prévenir la survenue de futures crises. Célestine Ketcha Courtès, a évoqué l’amélioration du système de collecte des ordures et la résolution des problèmes qui entrainent régulièrement l’interruption des prestations de propreté dans les villes.

Veiller à l’exécution et au respect strict du planning des activités

A l’analyse des causes de l’arrêt des prestations de Hysacam dans les villes, l’on retiendra qu’il s’agit d’une « grève sauvage et sans préavis », pour laquelle l’entreprise est entièrement responsable. Au terme des échanges, les responsables de Hysacam, ont déploré cette attitude de certains employés qui de façon inattendue ont plongé la ville de Yaoundé dans une insalubrité accrue. Le représentant du Pdg, s’est engagé à déployer les équipes supplémentaires afin de rattraper dans les tous prochains jours, le niveau de propreté de la ville.

Le ministre a instruit les services techniques de son département ministériel, à « veiller à l’exécution et au respect strict du planning des activités mis en place ». Ketcha Courtès a recommandé de mettre

en place des stratégies de gestion permet- tant la reprise durable des prestations de propreté dans les villes. Pour l’heure, le coup de poing du Minhdu vient certaine- ment de remettre en marche les engins de la société Hysacam, pour un retour à la vie normale, et de la propreté dans les villes camerounaises, gage d’une meilleure santé et de l’éradication de certaines maladies.

Le MEssager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles