Camerounactuel

Gestion des patients du Covid 19 : le stade militaire bien outillé

Cette enceinte sportive située à Yaoundé a été réquisitionnée par le gouvernement pour l’accueil de plus de 220 malades.

Le nouveau décor du Stade militaire de Yaoundé n’a presque plus rien à voir avec celui d’une enceinte sportive depuis quelques jours. Voisin du Lycée Général Leclerc et de l’Assemblée nationale, l’enceinte a laissé place à une quinzaine de chapiteaux de couleur blanche.

En effet, le stade a été réquisitionné et aménagé par le gouvernement pour accueillir, potentiellement, pas moins de 220 personnes affectées par le Co-vid-19.

A llh, sur le site vendredi dernier, des coups de marteau résonnent. Comme dans une fourmilière, une équipe d’ouvriers s’attèle aux derniers réglages sous la supervision d’Henri Patrick Omgba de la Fondation Inter-Progress, entreprise adjudicatrice des travaux.

Tandis que certains procèdent à la fixation des planchers sur la pelouse, d’autres s’assurent de l’efficacité du branchement des câbles électriques ou du réglage de la climatisation.

Aérées par de gros luminaires et segmentées par des cloisons, les tentes donnent déjà à voir ce à quoi ressemblera d’ici peu, le futur hôpital de campagne.

C’est ici justement que seront installés plus de 220 lits avec des respirateurs dédiés aux futurs malades. Sous l’une des tentes, plusieurs centaines de lits attendent d’être montés une fois l’ouvrage totalement achevé.

« Les travaux seront livrés ce dimanche (hier, Ndlr). Tout est fin prêt. L’électricité et la climatisation sont déjà installées. Il ne reste plus que les derniers ajustements », assure Henri Patrick Omgba.

Tout a été prévu pour que les patients et le personnel soignant évoluent dans des conditions satisfaisantes. Une dizaine de toilettes mobiles sont installées à l’arrière du stade. De même, deux chapiteaux de 100 mètres carrés chacun sont prévus pour le personnel soignant. « La grande tente que vous voyez-là a été réquisitionnée pour l’accueil des malades. Les patients seront reçus ici avant d’être acheminés dans leurs chambrettes », explique notre source.

Pour rappel, ce dispositif sanitaire fait partie des réponses du gouvernement dans la prise en charge des cas de coronavirus au Cameroun. Ces mesures, de l’avis de Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique, concourent également à assurer une meilleure surveillance épidémiologique et biologique.

« Toutes choses qui nous permettent de tracer et de traquer tous ces cas suspects et donc, d’avoir une prise en charge optimale », confiait alors le ministre de la Santé publique récemment lors d’un point de presse.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles