Camerounactuel

Crtv : la dernière conférence de rédaction de Vincent de Paul Atangana

Le rédacteur en chef jour de la Crtv radio a été retrouvé mort hier mardi 12 avril 2022 à sa résidence au quartier Ebang, près de Yaoundé. Les causes exactes de son décès restent encore inconnues.

Les nombreux auditeurs de l’émission culte « Dimanche Midi » n’écouteront plus la voix puissante et pleine de vie de Vincent de Paul Atangana. L’édition du 10 avril dernier était donc un au-revoir puisque celui qu’on appelait affectueusement « Avp » a cassé son micro très tôt hier mardi 12 avril. Tel un couperet, la nouvelle de son décès a fait le tour des réseaux sociaux avant d’être confirmée par ses collègues et collaborateurs présents à son domicile à Ebang dans la banlieue Ouest de Yaoundé.

Choqués, meurtris et bouleversés par cette mort tragique de leur rédacteur en chef, ils sont inconsolables. Entre hommages, anecdotes et message de réconfort, ces chevaliers du micro tiennent à saluer la mémoire de ce professionnel et amoureux du travail bien fait. La douleur est plus profonde parce que le Rec ne présentait aucun signe jusqu’à son décès brutal ce fameux mardi noir .

« Cette nouvelle nous choque profondément. Il a présenté le journal de 13h de la Crtv radio hier. Il a même confectionné le menu des journaux du Poste national de la Crtv pour ce mardi. (…) Il était devenu la voix des importants textes lus au journal parlé de l’après-midi, le désormais célèbre 17-18 du Poste national. Beaucoup de collègues ont bossé avec lui dans la journée du lundi 11 avril 2022. D’autres comme moi, lui ont parlé hier au téléphone.

L’annonce de sa mort nous laisse sans voix », se lamente Marie Gabrielle Mfegue, journaliste à Crtv Littoral. Il y’a quelques jours encore, « Avp » était très actif aux côtés du ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative à l’occasion d’une communication gouvernementale. C’est dire que rien ne présageait une fin aussi tragique.

Un pilier, une locomotive

Le Directeur général de la Crtv, Charles Ndongo s’est rendu à la maison de la radio Crtv à Nlongkak en mi-journée pour réconforter les collègues, collaborateurs et amis du regretté. Le Dg a partagé avec ses collaborateurs réunis pour la circonstance dans la salle de conférence du 6e étage, les émotions suscitées par le départ subit d’une personnalité aussi forte. Il a parlé de Vincent de Paul Atangana comme d’un pilier et d’une locomotive, demandant aux collègues et collaborateurs soumis à une si rude épreuve, de rester forts, mobilisés et solidaires entre eux et avec la famille du défunt.

« Vous êtes des soldats. Si l’un d’entre vous tombe, le devoir des autres est de continuer. Vous n’avez pas le droit de faillir à vos obligations envers votre maison et envers la Nation. Ce sera notre manière d’honorer la mémoire de notre regretté collègue », a-t-il souligné.

Le Dg, apprend-on, n’a pas manqué de déplorer le comportement indigne des per- sonnes qui diffusent des images inacceptables de la dépouille sur les réseaux sociaux, et des informations sur son genre de mort, en contradiction avec les premiers éléments d’enquête. Charles Ndongo a exhorté ses collaborateurs à ne pas s’associer à ces comportements qui ne visent qu’à porter le déshonneur sur la personne du défunt, sur sa famille et sur la Crtv éprouvée.

Humilité et discrétion

Beaucoup gardent de l’illustre disparu, le souvenir d’un professionnel dévoué, rompu à la tâche et qui accordait grand soin à son travail.

« Je me souviens lors- qu’il était le chef service des sports Crtv télé, j’ai sollicité le passage au program- me phare « Fou fou foot » où il m’a reçu mon équipe et moi. Sans exiger une contrepartie, il a même envoyé sur notre site d’entrainement, une équipe de reporter pour meubler le programme. Nous sommes restés des amis. Même lorsqu’il est devenu team press officer des Lions Indomptables, il n’a pas piqué la grosse tête ; il est resté égal à lui-même. Un homme plutôt humble et très discret. Je prie Allah d’accueillir son âme », confie Mohamed Moluh, fondateur de l’Academy Roger Milla et de l’Association « Claire fontaine académie ».

C’est donc un homme à plein de qualités humaines qui quitte tragiquement la scène à la fleur de l’âge. Une grosse perte pour la Crtv, un grand vide pour le journalisme de sport au Cameroun. Adieu AVP !

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi