Camerounactuel

Crise anglophone : un pick up de la société PAMOL incendié par des séparatistes dans le Sud-Ouest

Séparatiste notoire autoproclamé, le maréchal 10kobo a saisi un véhicule de service appartenant à la PLC plantation PAMOL dans le département de Ndian de la région du Sud-Ouest. Les images de ce véhicule incendié ont largement été diffusées sur les réseaux sociaux lundi.

Lundi 23 mai 2022, des combattants séparatistes fidèles au « général séparatiste 10 Kobo » ont diffusé une vidéo brandissant un hilux blanc qui, selon eux, a été saisi aux travailleurs de la société PAMOL.

« C’est l’un des véhicules de PAMOL. Ils disent qu’ils veulent travailler« , a déclaré une voix identifiée dans une vidéo virale comme « Field Marshal » 10kobo. « Je suis désolé pour eux. Ils ont de la chance. Je connais les vrais. Je vais les avoir« , a déclaré le redoutable commandant séparatiste.

La Pamol Plantations Plc est une entreprise agro-industrielle publique de la région du Sud-Ouest du Cameroun, sur une activité reprise en 1996, jadis filiale du groupe britannique Unilever de 1949 à 1996.

L’entreprise agro-industrielle étatique basée à Ndian subit des attaques séparatistes depuis l’escalade du conflit armé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Selon Mimi Mefo Info, on ne sait pas où se trouvent les occupants du véhicule. On ne sait pas s’ils sont vivants.

Il convient de rappeler que le « Field Marshal » 10kobo a par le passé revendiqué la responsabilité de plusieurs attaques à Ndian, dont une embuscade qui a tué le sous-préfet d’Ekondo-Titi, le maire et d’autres. Mais aussi l’enlèvement de six délégués départementaux et de bien d’autres.

D’après Mimi Mefo Info, le commandant séparatiste a récemment enlevé 12 ouvriers de l’entreprise de construction de la route Kumba Ekondo-Titi. Neuf d’entre eux ont été relâchés tandis que trois autres sont toujours détenus dans l’inconnu.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles