Camerounactuel

Crise anglophone : trois militaires accusés d’avoir tué deux femmes aux arrêts

Le ministre délégué à la présidence chargé de la défense a décidé de traiter sans indulgence, les militaires impliqués dans un incident qui a causé la mort de deux femmes le lundi 19 septembre 2022 à Nylbat-Andek, un village de la Région du Nord-Ouest.

Les circonstances de cette bavure des forces de défense et de sécurité ont été dévoilées en partie dans un communiqué publié ce mercredi 21 septembre 2022, par le capitaine de Vaisseau Cyrille Serge Atonfack Guemo, Chef de la division de la communication au Ministère de la défense. (Copie communiqué ci-dessous).

En attendant les conclusions de l’enquête ouverte à ce sujet, le ministre de la défense, Joseph Beti Assomo, a ordonné dans le cadre d’une mesure conservatoire, le désarmement et l’arrestation des militaires impliqués dans cet incident.

Cette énième bavure s’inscrit dans le registre des dégâts collatéraux de la guerre que l’armée mène depuis cinq ans contre des sécessionnistes qui revendiquent l’indépendance des Régions anglophones, notamment le Sud-Ouest et le Nord-Ouest.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi