Camerounactuel

CAN : sécurité maximale dans la région du Sud-Ouest déchirée par la guerre

Alors que le compte à rebours de la cérémonie d’ouverture de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations se poursuit, le Cameroun mobilise un grand nombre de forces de sécurité pour assurer la sécurité.

La Coupe d’Afrique des nations débutera au Cameroun le dimanche 9 janvier. Parmi les 6 stades qui accueilleront les matchs de la compétition, le stade de Limbé où évoluera le groupe F se situe dans la région du Sud-Ouest.

La région du Sud-Ouest est l’un des 2 territoires anglophones du pays. Depuis 2017, les régions anglophones sont déchirées par un conflit opposant séparatistes et armée.

Pour s’assurer qu’aucune attaque séparatiste ne menace les jeux de la Tunisie, du Mali, de la Mauritanie et de la Gambie, qui forment le groupe F, les forces militaires et de sécurité ont été postées dans la région.

Une décision stratégiquement nécessaire selon Agbor Balla, un défenseur des droits humains. « Imaginez ce qui se passerait si un joueur, un responsable de la CAF était tué ou kidnappé, cela entraînerait un problème diplomatique. Ce sont des choses que le gouvernement veut éviter », dit-il.

Si les séparatistes ont appelé à un arrêt de la ville pendant le tournoi, la Coupe d’Afrique des nations est un événement tant attendu pour le pays amoureux du football. Il n’y a pas de différence ici, dans les régions anglophones. Malgré le contexte, des habitants comme Boniface Forbing ont hâte que la compétition démarre : « Les gens vont être contents ! Ils veulent voir Mohamed Salah et Sadio Mané, voire Riyad Mahrez qui joue avec Manchester city.

Bafoussam, Douala, Garoua, Limbé, Olembe et Yaoundé, les six villes hôtes sont toutes ornées des drapeaux des différentes délégations participant à la compétition. A Douala, la capitale économique du pays tout est prêt. Les équipes de sécurité ont même été renforcées dans la zone aéroportuaire et le long des grands axes routiers. Tout est fait pour que les amateurs de football profitent sereinement du tournoi.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi