Camerounactuel

CAN 2021 : les esclaves de Manaouda Malachie

Lettre ouverte au Ministre de la santé publique du Cameroun

Par Aimé BONNY, Médecin et Enseignant

Monsieur le Ministre de la Santé publique du Cameroun,

Il m’échoit de vous adresser ce courrier pour porter à votre attention un énième dysfonctionnement de vos services décentralisés (ou peut-être vos proches collaborateurs ?) dans la gestion du personnel de santé anti-Covid-19 de Douala.

Des informations fiables me rapportent que le personnel de santé s’est vu informé qu’aucun « kopek » n’est prévu pour eux lors de cette mobilisation nationale pour la Can Total Energie, particulièrement celui au Poste de Santé aux frontières de l’aéroport de Douala.

Autrement dit, des 420 millions alloués à votre département par la Cocan, aucun franc n’a été attribué à ces vaillants soldats qui abattent un travail de la plus grande importance sanitaire, ce dans des conditions de travail les plus déplorables (sans eau, sans casse-croûte, sans émoluments financiers, sans salle de repos, sans moyens de transport, etc).

J’en profite pour vous rappeler que les mêmes laissés-pour-compte n’ont eu que leurs larmes pour pleurer après le Chan 2021. De manière générale, le paiement des émoluments des médecins, des infirmiers et personnels d’appui dans la riposte anti-Covid-19 au Cameroun a toujours été l’objet de détournements inadmissibles de la part de responsables mille fois à l’abri du besoin, contrairement à ces pauvres camerounais.

Monsieur le ministre, ce pays ne peut pas continuer à s’accommoder de fonctionnaires d’une malveillance kleptomanique, deshumanisante. Je vous prie, Monsieur le Ministre, de prendre des mesures urgentes pour mettre un terme à cette énième forfaiture.

Très respectueusement

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles