Camerounactuel

Cameroun-rentrée de ce 1er juin : la plateforme Stand Up For Cameroon invite les parents à garder leurs enfants à la maison

Douala, 31 Mai 2020

Déclaration sur la reprise de l’école le 1er juin 2020

Au moment où les cas de COVID-19 augmentent à un rythme plus rapide que jamais depuis le début de la crise ; A un moment où la crise COVID-19 s’est étendue aux 10 régions du pays ;

À la suite des déclarations des syndicats d’enseignants, des écoles catholiques, des écoles étrangères et des inquiétudes dans l’opinion publique en général ;

Stand Up For Cameroon a attendu que le gouvernement révise sa position afin d’obtenir une meilleure maîtrise de la maladie, d’améliorer sa préparation avec toutes les parties concernées et de mettre effectivement en place des mesures pour assurer la sécurité des élèves et des enseignants avant de réouvrir les écoles.

Malheureusement, comme il l’a fait depuis le début de la crise, le gouvernement a choisi de jouer avec la santé et la vie des Camerounais.

Les rapports de terrain d’aujourd’hui montrent effectivement que :

  • Toutes les écoles n’ont pas reçu le matériel nécessaire : masques, gels, stations de lavage des mains, etc. pour pouvoir assurer de manière adéquate la sécurité des élèves et des enseignants.
  • Toutes les écoles ne disposent pas des équipements adéquats pour la désinfection régulière qui est nécessaire pour pouvoir assurer la sécurité des élèves.
  • Toutes les écoles n’ont pas organisé la logistique nécessaire pour pouvoir assurer la distanciation sociale.

A la lumière de cette préparation inadéquate pour la sécurité et la santé des enseignants, des élèves et de leurs familles, Stand Up For Cameroon déclare ce qui suit.

Les parents doivent assumer la responsabilité de la santé et du bien-être de leurs enfants et de leurs familles.

Les parents ne doivent pas envoyer leurs enfants dans des écoles où les exigences minimales en matière de sécurité et de santé ne sont pas en place.

La santé et la vie d’un enfant sont bien plus importantes que n’importe quel examen.

Stand Up For Cameroon est solidaire des syndicats d’enseignants qui continuent à exiger des conditions de travail sûres pour eux-mêmes et leurs élèves.

Le gouvernement du Cameroun, qui a mal géré cette crise et qui, par conséquent, a placé notre pays parmi ceux où le COVID-19 se répand le plus rapidement, devrait immédiatement réviser sa position sur la réouverture des écoles le lundi 1er juin 2020. Le gouvernement devrait prendre le temps de :

Contrôler la maladie et sa propagation dans les 10 régions du Cameroun.

Rencontrer toutes les parties concernées par l’éducation, y compris les syndicats d’enseignants, les organisations religieuses, les propriétaires d’écoles privées, les associations de parents d’élèves, etc. afin d’élaborer un plan réaliste qui garantisse effectivement la sécurité dans les écoles de tous niveaux avant de déclarer leur réouverture.

Attendre que le pic de la maladie dans laquelle le Cameroun semble entrer en ce moment soit passé, avant de prendre le risque d’exposer les enseignants et les enfants.

Personne n’a demandé le Coronavirus. Cependant, dans le monde entier, il existe de nombreux cas de pays qui font preuve d’un leadership et d’une gestion exemplaires pour assurer la sécurité de leurs populations face à cette pandémie. La réponse du Cameroun a été tardive, inadéquate et inappropriée, exposant les citoyens à la maladie et provoquant des pertes de vies qui auraient pu être évitées.

Nous appelons les parents camerounais à assumer la responsabilité de la vie de leurs enfants et à refuser d’appliquer les mauvaises décisions prises par un gouvernement qui a fait preuve de mépris pour la santé et la sécurité de ses citoyens.

Les parents devraient garder leurs enfants à la maison jusqu’à ce que les conditions minimales soient remplies pour leur sécurité et leur bien-être.

Ont signés cette déclaration:

Kah Walla, Présidente du Cameroon People’s Party (CPP).

Albert Moutoudou, Président de l’UPC MANIDEM

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi