Camerounactuel

Cameroun-Affaire Calibri Calibro : le gouvernement camerounais répond à Radio France International

Dans une correspondance, Charles Atangana Manda, directeur de l’Observatoire des médias et de l’Opinion publique du ministère de la Communication demande à Christophe Boisbouvier de prendre attache avec son patron.

« Le Ministre de la Communication du Cameroun, me charge par la présente, de prendre langue avec vous, pour m’assurer que vous avez suivi l’émission  »Le Débat Africain », animé par M. Alain FOKA, édition de ce 10 mai 2020», écrit Charles Atangana Manda dans une correspondance adressée à Christophe Boisbouvier. Dans cette même correspondance à RFI, Charles Atangana Manda, toujours au nom du Mincom, rappelle les origines du journaliste Alain Foka et l’accuse d’une « proximité sociologique d’avec un acteur politique de l’opposition (Maurce Kamto Ndlr) »

Réponse

« À propos de l’émission  »Le Débat Africain », édition du dimanche 10 mai, M. FOKA, a construit une émission pour  »magnifier »,  »blanchir »,  »anoblir » l’activiste dévoyé et déséquilibré  »CALIBRI Calibro », Abdoulaye Thiam, de son vrai nom. Ce camerouno – sénégalais, en a profité pour jeter l’anathème et l’opprobre sur le Gouvernement camerounais ! », Relate  Charles Atangana Manda.

Le destinataire de la correspondance, Christophe Boisbouvier, directeur Afrique de RFI, a accusé réception et a répondu à Charles Atanga Manda : « Nous avons bien pris note de vos remarques suite à l’émission Le débat africain sur les lanceurs d’alerte en Afrique, ce 10 mai sur RFI. Nous avons bien écouté cette émission, comme nous suivons toutes les Débats africains. Comme vous, nous sommes attachés à l’indépendance et à l’équilibre de l’information. Suite aux propos de Monsieur Calibri Calibro, nous sommes prêts à faire entendre la réaction de Monsieur le Ministre de la Communication du Cameroun. Si cela convient à Monsieur le Ministre, son point de vue pourra être enregistré cette semaine pour diffusion au début du prochain Débat africain, ce dimanche 17 mai.Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, Cher Charles, l’expression de mes sentiments respectueux».

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles