Camerounactuel

Une infirmière décède au cours d’une attaque armée à Bamenda

Shey Janet, infirmière en service à l’hôpital baptiste de Nkwen a succombé de ses blessures à la suite d’une attaque armée dont a été victime le véhicule de service qui transportait le personnel de cette formation sanitaire.

Choc et consternation au service de santé de la Cameroon Baptist Convention (Cbc Heath services) de Nkwen à Bamenda. Le personnel de cette formation sanitaire et son directeur, le Pr Tih Pius n’en reviennent pas. Il est environ 14h ce samedi 26 février 2022, deux véhicules transportant seize personnels de l’hôpital baptiste de Nkwen retournent d’une mission de soins de deux jours auprès des communautés d’Ashong par Batibo et de Balinyonga.

Une mission qui consistait à apporter des soins aux populations démunies de ces localités. Surtout que du fait de la guerre qui sévit dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest depuis pratiquement cinq ans, les populations ne parviennent pas à se rendre dans les hôpitaux faute de moyens.

Ruinées par la guerre, ces régions ont été déclarées par les pouvoirs publics zones économiquement sinistrées.

De retour de cette mission de prestation de soins, l’un des deux véhicules qui transportait le personnel de santé a essuyé des tirs nourris de balles réelles des hommes armés non identifiés au poste de contrôle de Mile 90 Nsongwa par Bamenda. Lesquelles balles réelles ont transpercé le pare-brise dudit véhicule.

Deux personnes sur les occupants dont un médecin et l’infirmière Mme Shey Janet ont été atteintes. Cette dernière a rendu l’âme sur le champ, le médecin quant à lui a été conduit et placé sous soins à l’hôpital. Un mort tragique de trop pour une infirmière qui venait à peine de sauver des vies dans deux communautés.

Ce décès intervient quatre jours seulement après une bavure militaire à Bamenda. Une bavure à la suite d’une altercation verbale dans une buvette vers Ayaba Hotel qui s’était soldée le 22 février dernier par la mort de deux civils. L’homme en tenue avait ouvert le feu qui a poussé de vie à trépas ibrahim Yinju Talla propriétaire de Mawa hôtel par Mile Six Nkwen et Che Henry ingénieur électricien. Un communiqué du gouverneur de la région du Nord-ouest annonçait à la suite de cet incident, l’arrestation du militaire en question et sa mise à la disposition de la justice.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi