Camerounactuel

Tribunal criminel spécial : Atangana Kouna est libre

L’ancien ministre de l’Eau et de l’Energie et ex-Directeur général de la Camwater, Basile Atangana Kouna, vient d’être remis en liberté au terme du délibéré de l’affaire Ministère public, Camwater contre Atangana Kouna et co-accusés.

L’arrêt des poursuites a été requis par le Procureur général près le TCS à la demande du ministre d’Etat ministre de la Justice Garde des Sceaux, comme le stipule la loi. Et Annie Noelle Bahounoui Batende, présidente de la collégialité des juges et par ailleurs présidente du TCS a prononcé la décision aux environs de 16h13.

Ceci à la suite de la restitution du corps du délit au Trésor public, soit un montant de 1,265 milliards de F. Basile Atangana Kouna était en détention à la Prison centrale de Yaoundé à Kondengui depuis mars 2018.

Arrêté au Nigeria en mars 2018, Basile Atangana Kouna avait été ramené au Cameroun dans la foulée pour y être placé en détention. Accusé de « détournement » et « violation des dispositions du Code des marchés public », Basile Atangana Kouna était cité dans cette affaire au même titre que Jean William Sollo, son successeur à la tête de la Cameroon Water Utilities (Camwater), et que quatre autres prestataires – René Martin Mbida, Jean Parfait Koe et Jean Dieudonné Mah.

Il lui était notamment reproché d’avoir mis sur pied en coaction une « société écran » dénommée Aspac Cemac Sarl pour sous-traiter frauduleusement un contrat commercial d’environ 40 milliards de F CFA conclu en novembre 2009 entre la Camwater et l’entreprise belge Aspac International.

Au tribunal, l’ancien ministre et ses coaccusés s’étaient dits disposés à rembourser les sommes visées par la prévention, soit environ 1,2 milliard de F CFA. Le 23 septembre 2019, il avait ainsi signé au profit de l’État un ordre de virement d’un montant de 125 millions de F CFA depuis son compte de la BGFIBank. Il avait en outre proposé de prélever la somme de 1,1 milliard de F CFA dans son coffre-fort, logé dans le même établissement.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi