fbpx

Cameroun Actuel

Samuel Eto’o ne se rendra pas en Algérie pour le CHAN

Samuel Eto'o

L’équipe nationale A’ qui appartient au Cameroun et non à la FECAFOOT se rendra bien en Algérie pour participer au tournoi du CHAN, c’est ce qu’a indiqué la présidence de la République aux autorités algériennes. Le Cameroun et l’Algerie entretiennent des relations diplomatiques anciennes qui ont résisté au conflit Algero-marocain.

Par ailleurs, l’Algerie pays frère et ami du Cameroun a soutenu financièrement et diplomatiquement le Cameroun dans sa lutte pour l’indépendance. Les deux pays frères n’entendent pas payer les errements d’un président de Federation.

Si les Lions A’ s’en iront en Algérie, pas sûr cependant que le Président de la Fecafoot, Samuel Eto’o, s’y rende bien que les autorités algériennes et la CAF se soient engagées à assurer sa totale sécurité au même titre que tous les autres participants.

La vérité est qu’il ne devrait pas recevoir en Algérie les honneurs « dus » à son rang en raison de « l’affaire Gassama », lequel n’a d’ailleurs pas été retenu par la CAF pour cette compétition. Pour l’arbitre gambien, c’est le début d’une retraite forcée dans le cadre d’un plan savamment mis en place par la CAF et la FIFA.

Autre problème qui milite en faveur de la non présence de Dadis Camara en Algérie : les plaintes pour corruption déposées par les algériens contre lui, Gassama, l’arbitre camerounais Sidi Alioum et l’homme d’affaires propriétaire de « City center » au quartier Omnisports à Yaoundé et qui pourraient valoir son interpellation et son audition une fois sur le sol algérien. Les algériens affirment posséder des preuves irréfutables qu’ils ont depuis transmis à la CAF et à la FIFA.

Dadis Camara , bien que protégé par un passeport diplomatique Tchadien (il est toujours ambassadeur itinérant de ce pays), craint lui-même d’être au cœur d’une interpellation fusse-t-elle brève mais qui pourrait entacher davantage une image passablement déjà bien écornée.

Pour éviter tout ce melodrame, il a été recommandé à la Présidence de la République que la délégation de la Fecafoot soit conduite par la vice-présidente, Mme Celine Eko.

Boris Bertolt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi