fbpx

Cameroun Actuel

Remaniement ministériel : Franck Biya annoncé dans le prochain gouvernement

Franck Biya

Depuis plusieurs jours, les rumeurs circulent concernant un possible remaniement gouvernemental au Cameroun. Ces spéculations ont été alimentées par la récente visite de Franck Biya sur le site du drame de Mbankolo. De nombreux observateurs se demandent si cette visite était un signe de sa préparation à entrer au gouvernement.

Depuis l’élection présidentielle de 2018, un remaniement ministériel était attendu, mais il a été plusieurs fois annulé ou reporté sans explication claire. Certains affirment que cela est dû au fait que le président Paul Biya ne dirige plus réellement le pays, tandis que d’autres soutiennent que des luttes de pouvoir internes empêchent la formation d’un nouveau gouvernement.

Selon le journaliste Boris Bertolt, un nouveau remaniement pourrait être annoncé le 6 novembre prochain. Il affirme également que Franck Biya, le fils du président, pourrait faire son entrée au gouvernement en tant que ministre de la Défense. Bien que cela ne soit pas officiel, Franck Biya est devenu l’un des principaux conseillers de son père et est régulièrement consulté sur les dossiers importants. Il est également envoyé en mission d’évaluation sur le terrain, comme cela a été le cas après les inondations de Mbankolo.

Cependant, la question qui se pose est de savoir si Franck Biya se lancera dans la politique maintenant ou plus tard. Certains conseillers estiment que c’est le moment opportun pour lui d’entrer au gouvernement. Sa nomination retarderait d’ailleurs la formation d’un nouveau gouvernement. Si Franck Biya est effectivement nommé ministre de la Défense, cela représenterait une révolution, car jusqu’à présent, ce poste était occupé par des ministres délégués. Cette décision pourrait être interprétée comme une volonté du président Paul Biya de voir son fils emprunter la même trajectoire politique qu’Ali Bongo, qui a occupé le poste de ministre de la Défense avant d’accéder au pouvoir.

Cependant, il convient de noter que cette stratégie n’a pas été couronnée de succès pour Ali Bongo, qui a été renversé après 16 ans au pouvoir. Certains responsables du MRC, principale formation politique de l’opposition, ont déjà exprimé leur opposition à cette idée. Selon Albert Dzongang, « le plus grand cadeau que Paul Biya puisse faire pour l’avenir de la démocratie au Cameroun est de tenter de se faire succéder par son fils ».

Les spéculations autour d’un remaniement gouvernemental et de l’entrée de Franck Biya au gouvernement suscitent de nombreuses interrogations au Cameroun. Si ces rumeurs se confirment, cela pourrait représenter un tournant majeur pour la politique camerounaise. Seul l’avenir nous dira si Franck Biya suivra les traces d’Ali Bongo ou s’il choisira une voie différente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi