fbpx

Cameroun Actuel

Qui sont les plus gros souscripteurs à l’emprunt obligataire 2023 du Cameroun ?

Sur les 176,6 milliards de FCFA levés par l’État du Cameroun sur le marché financier de la CEMAC dans le cadre de son emprunt obligataire 2023, 64,16% a été collecté auprès des banques et établissements financiers, selon les informations du ministère des finances consultées par EcoMatin.

Cette catégorie d’investisseurs est presque toujours aussi dominante lors des opérations ayant cours sur le marché domestique de la dette. Les personnes morales non bancaires arrivent en 2e position avec 41 milliards de FCFA injectés dans la cagnotte (23,36%) suivis des personnes physiques avec 22 milliards soit 12,43% de l’enveloppe globale.

Les souscriptions se faisant auprès des arrangeurs retenus et autres agents placeurs la part injectée par chaque entité dans la cagnotte est donc un indicateur de performance en matière de collecte de l’épargne publique. Ainsi, hors prise ferme, Afriland Bourse & Investment, filiale d’Afriland First Bank dédiée aux opérations de marché arrive en tête avec un peu plus de 32 milliards de FCFA collecté auprès du public.

Société Générale Capital Securities arrive en 2e position avec 12 milliards de FCFA, suivi de USCA (5 milliards) et ASCA (3 Milliards). Le tableau est complété par les agents placeurs Elite Capital Securities (2 milliards), SCB Cameroun(1,4 milliards), EDC Investment (446 millions), CBC Bourse(161 millions) et Africa Bright Securities (2 millions de FCFA).

En intégrant les 118,8 milliards de prises fermes du consortium d’arrangeurs, leur performance serait plus consistante. La part finale injectée par Afriland Bourse passerai à 63 milliards (soit 36% du montant global), celle de SG Capital(44 milliards(25,10%), USCA 25 milliards (14,40%), Financia capital (21 milliards (11,90%) et Asca 18 milliards (10,30%).

Par pays, les données consultées par EcoMatin permettent de constater que 77,48% des fonds soit 136,9 milliards de FCFA ont été mobilisés au Cameroun. Le reste, apprend-on, a été collecté auprès d’investisseurs des 5 autres pays membres de la zone Cemac soit 39,8 milliards de FCFA, représentant 22,52% de l’enveloppe globale.

Dans le détail, les investisseurs implantés au Gabon ont accordé 12,58% du montant mobilisé contre 3,40% pour la Guinée Équatoriale, 3,14% pour le Congo, 2,83% pour le Tchad et 0,57% pour la RCA. Les 0,01% restant ont été collectés en dehors de la Cemac.

Eco Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi