Camerounactuel

Qui était le ministre Gabriel Dodo Ndoke mort des suites d’un arrêt cardiaque ?

Gabriel Dodo Ndoke, né le 13 novembre 1971 à Mokolo dans le département de Kadey, est un haut-fonctionnaire et homme politique ⁣⁣camerounais⁣⁣. Il était ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique depuis le 4 janvier 2019.

Gabriel Dodo Ndoke est né le 13 novembre 1971 à Mokolo dans la commune de Mbang, dans la région de l’Est du Cameroun. En 1997, il obtient une Licence en droit privé francophone à l’Université de Yaoundé II, puis une maîtrise en droit privé général en 2000 dans la même université1.

Parallèlement, entre 1998 et 2000, il est élève conseiller principal de jeunesse et d’animation à l’Institut national de la jeunesse et des sports de Yaoundé. Il intègre par la suite l’École nationale d’administration et de magistrature (ENAM).

Après son cursus universitaire à Yaoundé, il effectue des études à l’Université de Douala où il obtient respectivement en 2007 un diplôme d’études supérieures spécialisées en administration fiscale, puis en 2010 un diplôme d’études approfondies en droit des affaires.

Gabriel Dodo Ndoke était marié et père de sept enfants.

Gabriel Dodo Ndoke intègre l’administration camerounaise le 8 juillet 2002 dans le corps des inspecteurs des Impôts au poste d’inspecteur-vérificateur au sein de la brigade provinciale de contrôle et de vérification des entreprises de l’Est. Il occupe plusieurs postes dans l’administration camerounaise.

Entre 2003 et 2005, il est chef de service au centre d’impôt spécialisé de Bertoua puis chef de centre divisionnaire des Impôts de au Centre d’impôts n°14 (CDI 14) de Douala de 2005 à 2007. En 2011, il est nommé sous-Directeur du budget, du matériel et de la maintenance au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative.1,3.

Le 4 janvier 2019, il est nommé par décret présidentiel, Ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique au sein du gouvernement Joseph Dion Ngute.

Le 8 décembre 2022, au terme de la 62ème session ordinaire, il est élu président du Conseil d’administration de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle8,9. Il succède à Shadiya Alimatou Assouman, la ministre du Commerce et l’Industrie du Bénin.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi