Camerounactuel

Programme TV : que regardent les enfants à la télé ?

Le nombre d’enfants devant la télé est très élevé dans les foyers. Ils sont fans du trio : dessins animés, films et séries.

M. Beni OUM, Encadreur des jeunes pense à propos que : « Les contenus télévisés sont dangereux pour les enfants depuis toujours. Plus encore avec leur accès facile à la télé ». Alors serait-ce alarmant tout comme l’est ce constat qui suit ?

La majorité des chaînes visionnées au Cameroun sont étrangères. D’où leurs contenus plus ou moins pernicieux pour les enfants. Si certains parents veillent scrupuleusement à pratiquer le contrôle parental en codant certaines chaînes pour adultes, d’autres n’y accordent pas d’importance et ne se gênent non plus à visionner avec les plus jeunes.

Les mentions -10, -12, -16 et -18 ans pour les programmes semblent souvent vaines pour eux. On est cependant surpris de voir les enfants reproduire au salon, dans la cour, dans la chambre ou à l’école les scènes de violences, sexuelles ou sensuelles vues quelques heures plutôt dans un dessin animé, une série, un film ou dans un clip.

Des conséquences de l’assimilation illicite d’images et des scènes restées gravées dans la mémoire et le subconscient des enfants. Tout comme ils chantent naturellement les génériques de leurs programmes préférés et récitent les noms des personnages, reproduisant des textes et gestes plaisants.

« Gardons l’œil ouvert », c’est le conseil de Mlle Prestige Adeline NGO ITALEN qui s’exprime sur l’attitude que devraient adopter les parents face à cette réalité. Pour M. Corneille Lapaix FOE MBENG, il faudrait pour contourner cette situation : « faire découvrir certaines choses à l’enfant et lui faire comprendre les réalités de la vie », et de conclure que « contrôler l’enfant est primordial ».

Dans quelques rares familles rencontrées, la télévision a été supprimée des habitudes de consommation des membres. Ne serait-ce pas plus approprié pour les africains en général, les Camerounais en particuliers ? Et si les chaines de télévision locales se proposaient de présenter des programmes pour enfants aux contenus plus adaptés à nos mœurs, le problème pourrait-il être résolu ?

Toujours est-il que la responsabilité parentale est convoquée pour assurer une croissance normale aux enfants loin des fléaux sociaux croissants et pervers vers lesquels le monde médiatique est engagé de plus en plus à propager.

Sanaga Maritime Info

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi