Camerounactuel

Programme avec le FMI : le Cameroun bénéficie d’un décaissement de 47,1 milliards de FCFA

Le Fonds monétaire international a publié le 25 juillet dernier un communiqué dons lequel il salue les efforts consentis par le Cameroun, tout en précisant les points à améliorer.

C’est plutôt une bonne nouvelle qui est tombée très tard le 25 juillet dernier en provenance du Fonds monétaire international (FMI), en lien avec le nouveau Programme économique et financier signé avec le Cameroun.

Dans un communiqué publié par l’institution financière, l’on apprend que le pays va bénéficier d’un nouveau décaissement de 79,9 millions de dollars, soit 47,1 milliards de F. Ce qui porte le total des décaissements au titre des accords à environ 346,1 millions de dollars (plus de 223 milliards de F) depuis le début de ce programme, précise le document du FMI.

La décision a été prise au terme du conseil d’administration marquant la fin des deuxièmes revues des accords au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) et du Mécanisme élargi de crédit (MEDC).

Au terme de cette rencontre, Kenji Okamura, directeur général adjoint et président par intérim du FMI déclare que « les résultats du Cameroun au titre du programme restent conformes aux objectifs et les réformes structurelles progressent, même si des retards sont observés dans certains domaines essentiels. Les autorités sont déterminées à atteindre les objectifs du programme et à accélérer le rythme de mise en œuvre des réformes pour soutenir la diversification de l’économie sous l’impulsion du secteur privé. »

Kenji Okamura souligne aussi que la stratégie des autorités consistant à poursuivre l’assainissement budgétaire et à réduire progressivement les subventions aux carburants à compter de 2023, tout en protégeant les personnes vulnérables, contribuera à atténuer les conséquences des chocs récents.

De même, ajoute-t-il, « la poursuite de la mobilisation des recettes non pétrolières et la rationalisation des dépenses contribuera à la reconstruction d’un espace budgétaire pour renforcer les filets de protection sociale et stimuler la reprise tout en préservant la viabilité de la dette.»

Ce satisfecit n’occulte pas pour autant les efforts additionnels à fournir par le Cameroun pour bénéficier des décaissements à venir.

« La mise en œuvre effective et résolue des réformes des autorités, en particulier pour renforcer la transparence, la bonne gouvernance et le cadre de lutte contre la corruption, est essentielle pour obtenir des financements supplémentaires de la part des donateurs », indique Kenji Okamura.

Ce nouveau décaissement était attendu. Il matérialise ainsi la volonté de l’institution de Bretton Woods d’accompagner le Cameroun dans la mise en œuvre des réformes. Ce geste est également un signal positif envoyé à d’autres partenaires techniques et financiers du Cameroun. Lesquels devraient aussi procéder aux décaissements de leurs appuis budgétaires. Le programme triennal signé le 29 juillet 2021 prévoit entre autres, d’accélérer les réformes budgétaires structurelles pour moderniser les administrations fiscale et douanière ; accroître les recettes ; améliorer la gestion des finances publiques ; renforcer l’efficience des investissements ».

Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi